L’installation de la fibre optique dans votre appartement

Fibre dans un appartement

Avoir la fibre optique dans son appartement est une véritable révolution numérique pour la vie des ménages. En permettant un accès à la télévision haute définition et à une connexion internet ultra rapide (supérieure à 30Mbits/s), le très haut débit est aujourd’hui très demandé. Pour pouvoir en bénéficier, il est nécessaire de suivre une procédure bien établie. Ce guide pratique va vous orienter dans toutes vos démarches.

Test d'éligibilité et Souscription Fibre - Service Selectra : 09 75 18 80 51 (lundi-vendredi 9h-21h ; samedi 10h-19h)
Me faire rappeler gratuitement.

  • L'Essentiel
  • Un simple test d'éligbilité vous permettra de savoir si vous pouvez bénéficier de la fibre.
  • Pour pouvoir installer la fibre dans votre appartement, il faut que votre immeuble soit raccordé à celle-ci.
  • L'installation de la fibre dans votre appartement est rapide et gratuite.
  • Locataires : votre propriétaire ne peut pas s'opposer à l'installation de la fibre.

Vérifier l’éligibilité à la fibre optique de votre appartement

Afin d'entamer la procédure de raccordement de votre appartement à la fibre optique, il est tout d’abord nécessaire de savoir si votre logement se situe dans une zone géographique qui en permet l’accès. La démarche à accomplir est très simple, il faut effectuer un test d’éligibilité.

Pour cela, vous n’aurez besoin que de votre adresse ou de votre numéro de téléphone fixe. Il est possible de réaliser ce test directement auprès d’un opérateur (Orange, SFR, Bouygues, Free...) par téléphone, par internet ou directement en magasin.

Un conseiller Selectra peut également vous orienter dans vos démarches en vous proposant des offres partenaires en fonction de votre éligibilité : pour cela vous pouvez contacter le 09 75 18 80 51 (du lundi au vendredi de 9h à 21h et le samedi de 10h à 19h) ou demander à vous faire rappeler gratuitement.

Si votre quartier ou commune est éligible, vous pourrez entamer la procédure de raccordement expliquée ci-dessous afin de bénéficier de la fibre chez vous.

En revanche, si aucun opérateur n’est pour l’instant présent à proximité de votre lieu de résidence, vous ne pourrez, pour le moment, pas avoir accès à la fibre.

Grâce au Plan France Très Haut Débit, qui a été lancé en 2013 et dont l’objectif est de couvrir l’intégralité du territoire français d’ici l’horizon 2022, le nombre de logements éligibles ne cesse de grandir. Restez connecté !

La fibre optique est-elle installée dans votre immeuble ?

Après avoir vérifié votre éligibilité, il est maintenant nécessaire de savoir si votre immeuble bénéficie d’un raccordement à la fibre. En effet, pour pouvoir l’installer dans votre appartement, il faut au préalable que celui-ci soit raccordé. Pour cela, vous pouvez interroger votre syndic, votre bailleur, votre propriétaire, votre gardien, mais aussi vos voisins !

Si votre immeuble est déjà raccordé, vous pouvez dès à présent entamer la procédure d’installation de la fibre dans votre appartement. En revanche, si votre immeuble n’a pas encore bénéficié du raccordement, il vous faudra entamer la procédure qui suit.

Vous êtes syndic ?

Il vous faudra ajouter le thème du raccordement de l’immeuble à la fibre dans l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale, pendant laquelle un vote sera effectué. Une fois le vote passé, vous serez en charge de choisir l’opérateur d’immeuble. Vous devrez ensuite signer la convention émise par l’opérateur choisi qui s’occupera de l’installation de la fibre.

Vous êtes bailleur (parc immobilier privé ou social) ?

Vous pouvez prendre la décision de raccorder un immeuble à la fibre optique. Si tel est le cas, vous choisirez l’opérateur d’immeuble qui prendra en charge les opérations à effectuer (si vous êtes bailleur social, le conseil d’administration doit donner son accord). Vous serez ensuite en charge de la signature de la convention avec l’opérateur retenu, qui s’occupera du raccordement à la fibre.

Si la procédure concerne un parc immobilier, la convention sera accompagnée d’une convention cadre.

Vous êtes copropriétaire ?

Vous devez effectuer une demande auprès de votre syndic afin que le sujet du raccordement de votre immeuble à la fibre soit abordé lors de la prochaine assemblée générale des copropriétaires. Cette demande se fera par lettre recommandée avec accusé de réception. Le raccordement de l’immeuble à la fibre ainsi que le choix de l’opérateur seront alors votés lors de l’assemblée générale. Une convention sera ensuite signée avec l’opérateur choisi afin de lancer la procédure.

Vous êtes locataire ?

Afin que votre appartement puisse bénéficier de la fibre optique, vous devez en faire la demande auprès de votre propriétaire, sous forme de lettre recommandée. Celui-ci devra ensuite en faire part au syndic (par le biais d’une lettre recommandée avec accusé de réception). Le sujet devra alors être abordé lors de la prochaine assemblée générale des copropriétaires. Le syndic sera en charge de la signature de la convention avec l’opérateur choisi.

Une fois la convention signée, l’opérateur sélectionné devient “l’opérateur d’immeuble” (OI). L’installation de la fibre dans votre immeuble pourra commencer et se déroulera en plusieurs étapes.

  1. L’opérateur d’immeuble enverra un technicien afin d’établir un diagnostic des opérations à effectuer.
  2. A la réception du diagnostic, le syndic devra donner son accord afin de lancer la procédure de raccordement.
  3. L’installation du dispositif de raccordement de l’immeuble à la fibre débutera alors. Le délai moyen pour équiper une cage d’escalier est de 1 à 3 jours. Dans les six mois qui suivront la signature de la convention, chacun des paliers de l’immeuble bénéficiera d’un point de branchement.
  4. Un point de mutualisation (PM) sera installé en parallèle pour permettre aux opérateurs commerciaux de se brancher.

Installation de la fibre optique : raccorder votre appartement

Après avoir constaté votre éligibilité ainsi que le raccordement à la fibre de votre immeuble, il vous faut maintenant équiper votre appartement.

Vous pouvez souscrire un abonnement internet fibre proposé par l’opérateur d’immeuble (il devient alors aussi votre opérateur commercial), ou faire appel à un autre opérateur. En effet, à compter des trois mois après l’installation du point de mutualisation, les résidents de l’immeuble ont la possibilité de faire appel à l’entreprise de leur choix.

Pour cela, comparer les différentes offres fibre vous permettront de choisir la plus adaptée à vos besoins. Si vous choisissez de faire appel à un autre opérateur, celui-ci effectuera un simple raccordement de votre logement avec le réseau déjà en place. Les principales offres fibre du marché sont listées ci-dessous.

Une fois votre souscription effectuée, l’installation de la fibre optique dans votre appartement pourra être effectuée. La procédure se déroulera en plusieurs étapes et vous pourrez ensuite profiter d’une connexion à internet en très haut débit.

  1. Fixer le rendez-vous. Après avoir souscrit l’offre fibre de l’opérateur de votre choix, un rendez-vous avec un technicien sera fixé pour le raccordement de votre appartement. Le créneau horaire proposé est généralement une demi-journée durant laquelle il vous faudra être présent.
  2. Prévoir le rendez-vous. Le technicien aura besoin d’accéder au boîtier fibre de l’immeuble qui se trouve dans les parties communes. Il se peut que celui-ci se situe dans un local technique fermé. Dans ce cas, demandez les clés à votre gardien ou assurez-vous de sa disponibilité à l’heure du rendez-vous. Cela vous garantira l’accès le jour de la venue du technicien.
  3. Le jour J. Vous pouvez anticiper le rendez-vous en déplaçant les meubles à proximité de l’endroit où vous souhaitez installer la prise. Cela permettra la pose éventuelle d’un câble le long du mur. La prise pourra être installée à proximité du téléviseur afin de vous faire bénéficier d’une qualité fibre HD, ou près de votre ordinateur pour un débit de fibre maximum.
  4. Raccordement de votre appartement. Le technicien se rendra tout d’abord au point de branchement du réseau, situé dans les parties communes de l’immeuble. Il y effectuera des prises de mesure afin de savoir si le raccordement est possible. Si tel est le cas, un câble optique sera étiré du boîtier fibre situé sur votre palier jusqu’à votre appartement. Le technicien le fera passer par les gaines techniques si cela est possible. Dans le cas contraire, cette opération pourra nécessiter un perçage discret (généralement situé au dessus de la porte d’entrée) afin de pouvoir faire entrer le câble de raccordement dans votre appartement. Cette étape s’effectuera dans le respect de votre logement et des parties communes. En fonction de la configuration des pièces, le câble sera soit visible le long des plinthes ou du plafond soit masqué sous goulotte.
  5. Installation de la prise. Une fois le câble tiré jusqu’à l’endroit souhaité dans l’appartement, le technicien fixera la prise au mur, installera la nouvelle box fibre et s’assurera du bon fonctionnement de celle-ci. Après avoir branché vos équipements personnels (téléphones, ordinateurs, tablettes, décodeur TV), vous pourrez profiter pleinement de votre accès à internet très haut débit !

Le coût du raccordement d’un appartement à la fibre

Il est indiqué dans la législation française que les coûts liés aux frais d’équipement, d’installation et de maintenance du fibrage d’un l'immeuble sont pris en charge en intégralité par l’opérateur d’immeuble. Cette démarche est donc gratuite.

L’opérateur choisi pourra ensuite partager son réseau avec les autres acteurs du marché. Tout propriétaire ou locataire d’appartement n’aura donc aucun frais à payer pour l’installation de la fibre dans son logement.

Un propriétaire peut-il s’opposer à l’installation de la fibre optique ?

En France, il existe un droit à la fibre qui protège le locataire. En effet, selon la législation française (décret n°2009-53 du 15 janvier 2009) le propriétaire ne peut pas s’opposer à l’installation de la fibre si le locataire en fait la demande.

Si le propriétaire refuse, il dispose d’un délai de 3 mois pour justifier sa décision s’il s’agit d’un motif “légitime et sérieux” (installation déjà effectuée ou en cours de procédure), ou de 6 mois pour tout autre motif. Le locataire peut alors faire appel du refus et saisir le tribunal compétent. Il peut également demander l’aide d’un médiateur télécoms.

Commentaires