Marché des MVNO : le rabattage de cartes de SFR et de Bouygues Telecom

logo réseau France

La situation des MVNO est en cours de changement après le rachat d'Euro-Information Telecom (NRJ Mobile, CIC Mobile, Auchan Telecom,...) par Bouygues Telecom et ceux d'Afone Mobile (Réglo Mobile), Coriolis et Prixtel par SFR.

Depuis l'été dernier, les rachats de MVNO se sont multipliés au profit de 2 opérateurs de réseaux : Bouygues Telecom et SFR. Ainsi, le rachat d'Euro-Information Telecom (devenue Bouygues Telecom Business & Distribution) a apporté 2,2 millions de clients des 5 marques du MVNO (NRJ Mobile, Crédit Mutuel Mobile, CIC Mobile, CDiscount Mobile et Auchan Telecom) à Bouygues Telecom, privant Orange et SFR de l'utilisation de leurs réseaux. Coup sur coup, SFR a racheté le groupe Afone Participation, actionnaire de Réglo Mobile, et ses 77 000 abonnés, Prixtel et ses plus de 300 000 abonnés et Coriolis et ses 300 000 abonnés. Altice France met ainsi la main sur plus de 670 000 clients.

Les rachats de gros MVNO par Bouygues Telecom et SFR réduisent leur part dans le marché des abonnés mobile. Au deuxième trimestre 2021, le parc MVNO ne comptait plus que 6,830 millions de clients, soit 9,1% de parts de marché, comprenant déjà le retrait des clients d'Euro-Information Telecom. Dans les prochains trimestres, la part des MVNO devrait descendre de 1 point.

Mais, la perte des 4 MVNO réduit encore la place des MVNO indépendants (d'un opérateur de réseau français). Le leader des MVNO, La Poste Mobile, est co-détenu par La Poste et SFR, et pourrait bien finir dans l'escarcelle de ce dernier. Le probable futur deuxième devrait être NordNet, filiale ch'ti d'Orange. En prenant la liste de MVNO reconnus par l'ARCEP, le nombre de MVNO grand public s'est réduit à 9 opérateurs : Bazile Telecom (sur réseau Orange), CTExcelbiz de China Telecom (sur Orange), Joi Telecom (sur SFR), Lebara (sur Bouygues Telecom), Lyca Mobile (sur Bouygues Telecom), Syma Mobile (sur Orange et SFR), LeFrenchMobile de NTT-Transatel (sur Orange), Truphone (sur Orange) et Vectone (sur SFR).

La concurrence semble s'être affaiblie avec le rachat de 4 des plus gros MVNO de métropole. Cependant, des MVNO commencent à sortir du bois avec Telecoop (bientôt 20 000 abonnés), utilisant l'infrastructure de Bazile Telecom, et CorseGSM (15 000 abonnés). L'ARCEP ne compte pas non plus les petits MVNO utilisant les infrastructures MVNE (Alphalink, Bouygues Telecom Business & Distribution, Sewan, Legos ou NTT-Transatel) tel que Ozone, Vialis, SIM+ ou Mint Mobile. Cependant, ces derniers pourraient souffrir de la réduction des réseaux disponibles, notamment ceux utilisant Bouygues Telecom Business & Distribution.

De son côté, Free n'a pas de MVNO en gestion sur son réseau. L'offre de référence des coûts de communications a dissuadé ces derniers d'utiliser son réseau.

Mis à jour le