BOX INTERNET - MOBILE : Vous souhaitez comparer les forfaits internet et mobile des autres opérateurs ? Contactez Selectra au 09 87 67 37 78 (lundi-vendredi 8h-21h ; samedi 9h-19h ; dimanche 9h-17h) ou déposez une demande de rappel gratuit. Un conseiller vous orientera vers une offre partenaire adaptée. Annonce

La couverture réseau internet et mobile Free

Réseau Free

Depuis maintenant quelques années, Free s'impose comme un concurrent sérieux dans la course aux abonnés mobile et internet. En 2020, Free comptait 20,7 d'abonnés, dont 13,4 millions d'abonnés sur mobile et 6,6 millions sur fixe (haut débit et très haut débit). En termes de réseau, l'opérateur rattrape petit à petit son retard sur les principaux opérateurs et peut désormais se vanter d'avoir une couverture réseau internet et mobile de qualité. Dans cet article, nous vous dressons un état des lieux du réseau Free.


  • L'essentiel
  • Free possède une couverture internet étendue en fibre FTTH comme en haut débit ADSL/VDSL.
  • Près de 20 millions de foyers sont éligibles à la fibre Free, qui compte déjà 3 millions d'abonnés.
  • 13,4 millions d'utilisateurs sont détenteurs d'un des trois forfaits mobiles de l'opérateur.
  • La couverture 3G et 4G de Free a bien rattrapé son retard, et le fournisseur se déploie bien en 5G.

Free a fait figure de précurseur dans les offres internet. Il fut un des premiers opérateurs à proposer une offre Triple Play sans engagement et avait lancé dès la fin des années 90 début des années 2000 des tests autour de l'ADSL. Dès 2006, Xavier Niel annonce vouloir exploiter internet par FTTH.

Pour ce qui est du réseau mobile Free, l'opérateur se lance en 2009 seulement, sur le même modèle que ses offres internet : des prix plus attractifs que ses concurrents et ce, toujours sans engagement.

La couverture internet de Free

Avec en 2021 6,8 millions d’abonnés haut débit et très haut débit (3,1 en fibre FTTH et 3,7 en haut débit) Free se place en troisième position des fournisseurs d’accès à internet derrière l’opérateur historique Orange. Free propose de connecter ses abonnés à internet par trois modes diférents : l'ADSL, le VDSL et la Fibre (FTTH).

L'ADSL et le VDSL Free sont des technologies qui permettent de se connecter à Internet grâce aux prises téléphoniques. Avec l'ADSL2+ de Free, vous pouvez espérer un débit montant de 1Mbit/s et 15Mbits/s en débit descendant maximum.

Quant au VDSL2, son débit descendant peut être compris entre 15Mbits/s et 50Mbits/s si votre logement se situe à moins d'un kilomètre d'un noeud de raccordement d'abonnés (NRA) et son débit montant peut atteindre 8Mbits/s si votre logement se situe à moins d'un kilomètre d'un NRA.

Que sont les débits descendant et montant ? On appelle débit descendant ou download, les flux de données reçues sur votre ligne (le streaming vidéos, la navigation internet, les téléchargements). Le débit montant, ou upload, correspond aux données que vous envoyez depuis votre ordinateur (les emails, les partages de photos ou vidéos par les réseaux sociaux...). Plus les débits annoncés par l'opérateur sont élevés, plus votre connexion est rapide.

La Freebox propose une option de "synchronisation automatique" qui fait parfois que la box se connecte au réseau VDSL alors même que le réseau ADSL serait plus efficace. Cette synchronisation automatique peut être facilement désactivée en modifiant les paramètres de votre Freebox dans la rubrique "gestion de la synchronisation en VDSL2". Ainsi, lorsque vous êtes éligible au VDSL mais que celui-ci vous pénalise, vous pouvez désactiver cette option.

Plus de 3 millions de foyers sont reliés en très haut débit avec la fibre FTTH. Free a fortement augmenté son nombre d'abonnés en FTTH ces dernières années et ce ne sont pas moins de 20 millions de foyers qui sont aujourd'hui éligibles à la fibre Free.

Free a commencé à développer sa fibre en 2006 et installé en 2007 le premier NRO (Noeud de Raccordement Optique) à Paris. Puis, Free a étendu son réseau aux grandes agglomérations comme Lyon ou Marseille. La connexion au réseau Free doit vous permettre d'accéder à un réseau pouvant atteindre 1Gbit/s en débit descendant et 200Mbits/s en débit montant.

Les offres Freebox Delta, Delta S, Freebox Pop, Freebox Révolution et Freebox Mini 4K sont toutes éligibles aux réseaux ADSL, VDSL et à la fibre, et permettent en FTTH un débit descendant pouvant atteindre jusqu'à 8 Gbits/s via les offres Delta.

La couverture mobile de Free

Carte de couverture mobile Free :

Carte de couverture mobile 3G et 4G Free

Légende : Réseau 3G Réseau 4G

Grandes villes : Paris - Marseille - Lyon - Toulouse - Nice - Nantes - Montpellier - Strasbourg - Bordeaux - Lille

Cette carte de couverture interactive dédiée aux réseaux Free est très facile à utiliser. En effet, il vous suffit de :

  1. Cliquer sur le bouton de géolocalisation pour voir si l'opérateur est disponible dans votre commune.
  2. Vérifier les icônes "antenne" pour voir où se trouvent les antennes mobiles près de chez vous.

Grâce à cette carte de couverture Free, vous pouvez voir précisément si vous vous trouvez dans une zone couverte par l'opérateur et si vous êtes à proximité d'une de leurs antennes. Vous pouvez également distinguer les zones 3G et 4G en fonction des couleurs.

Avec plus de 13,38 millions d’abonnés au quatrième trimestre 2020, Free mobile, le fournisseur d’accès à internet se place en 4ème position des opérateurs mobile. Le réseau 3G de Free est largement étendu avec 99% de la population couverte et 92% du territoire compatible en 2020. Le vrai combat persiste sur sa couverture 4G qui est un peu moins établie partout en France. Free obtient le taux de couverture le plus faible notamment sur la couverture en surface de la France.

En 2020, Il couvrait 89% du territoire national et 98% de la population en 4G, selon l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP). Début 2021, Free déclare 22236 antennes autorisées à émettre en 4G (source ANFR). Il est en revanche le détenteur du plus grand nombre d'antennes 5G actuellement déployées en métropole, avec 8798 émetteurs installés.

Retrouvez les antennes relais Free proches de chez vous, ville par ville.

Free rattrape son retard en termes de couverture réseau par rapport à ses concurrents. Sur les tests réalisés par l'ARCEP en 2020, les résultats de Free sont très légèrement en-dessous des autres opérateurs, mais l'écart est bien plus faible qu'auparavant.

Le rapport de l'ARCEP souligne toutefois les difficultés à charger les pages web et les vidéos. En revanche, sur des fonctions plus basiques comme la qualité des appels, l'envoi et la réception des SMS/MMS, Free est toujours dans la course et au coude à coude avec Orange, SFR et Bouygues Telecom.

Souscrire une Freebox en ligne

Le plan France Très Haut Débit

L'accélération des raccordements des foyers à la fibre s'explique entre autres par le Plan France Très Haut Débit initié en 2013 par le gouvernement. Celui-ci a pour vocation d'équiper l'ensemble du territoire français (France métropolitaine et DOM) avec la fibre d'ici l'année 2022. Ainsi, en juin 2021, 29,95 millions de foyers sont éligibles à la fibre optique, dont 25,57 millions en FTTH, d'après l'ARCEP.

Ce plan est financé à la fois par les collectivités territoriales, l'Etat et les fournisseurs d'accès à internet (FAI). Pour ce faire, l'ensemble du territoire français a été scindé en 3 zones dont dépend la répartition des investissements et des travaux engagés. Dans les Zones dites "très denses", les opérateurs déploient librement leur propre réseau. Dans les villes les plus densément peuplées comme Paris, Marseille ou Lyon, les opérateurs principaux peuvent développer leur réseau en parallèle les uns des autres.

Dans les zones AMII (zones moyennement denses), ce sont SFR et Orange qui ont été chargés de déployer le raccordement à la fibre. En juin 2018, Free a remporté un arbitrage contre Orange concernant l'exploitation des lignes de ces zones : Free réclamait une plus grande clarté dans les coûts d'exploitation ou encore un droit d'accès d'une durée de 40 ans contre 20 ans initialement. L'ARCEP a donné raison à Free. Enfin, dans les zones moins denses, des Réseaux d'initiative publique (RIP) sont mis en place par les collectivités locales. Le service public alloue des subventions à l'opérateur choisi pour déployer la fibre.

En tout, ce sont 20 Milliards d'euros qui sont investis dans la modernisation du réseau internet en France. Néanmoins, ce plan a été vivement critiqué notamment par la Cour de Comptes qui lui reproche des délais et des investissements qui ne tiennent pas compte des réalités financières et techniques. En effet, le projet tel qu'il a été pensé suggère la différenciation des infrastructures de l'exploitation de celles-ci par les opérateurs. Une vision des choses obsolète qui favoriserait une inflation des coûts sans pour autant permettre un déploiement plus rapide selon le directeur de SFR Altice qui a également vivement critiqué cette initiative gouvernementale.

L'Agence du Numérique qui dépend du gouvernement a soumis le même plan pour la couverture mobile sur le territoire français. Ce programme suivi par l'ARCEP vise à accélérer le déploiement de la 4G en France par les opérateurs mobile pour, à terme, permettre à tous les territoires de bénéficier de la technologie 4G. Le déploiement de la 5G Free s'effectue désormais en parallèle depuis la commercialisation des premiers forfaits 5G en décembre 2020.

Mis à jour le