Le FTTH Orange, Bouygues Telecom et Free contre le FTTLA SFR-Numericable

Le colloque de l'AVICCA (Association des VIlles et Collectivités pour les Communications électroniques et l'Audiovisuel) a été l'occasion d'une passe d'armes entre les représentants de Free, Bouygues Telecom et Orange et leurs collègues de SFR et de Numericable.

Axelle Lemaire, la secrétaire d'Etat au Numerique, a rappelé que "le plan France Très haut débit s'appuie sur toutes les technologies" avec une priorité sur la fibre optique mais également la montée en débit (MeD) sur le cuivre, la 4G, le satellite,...

Le directeur général délégué de Numericable, Jérôme Yomtov, a rappelé que "le câble offre le meilleur qualité de service, selon de nombreuses études dont celle de l'ARCEP" et attaque "C'est le réseau le plus fiable par rapport aux réseaux obsolètes ADSL". "Continuer à vendre de l'ADSL, c'est comme vendre des TV noir et blanc en solde" ajoute-t-il.

Autant dire que la pique n'est pas bien passée... Maxime Lombardini, le directeur général d'Iliad-Free, réplique en rappelant que Numericable n'a qu'une base de 1,3 millions de clients en propre "depuis cinq ans". "Pour un produit incontournable qui rend obsolète l'ADSL, c'est une performance remarquable". Didier Casas, le secretaire général de Bouygues Telecom, poursuit en indiquant que "le FTTLA (technologie de Numericable alliant fibre et câble) n'est pas le FTTH (technologie fibre jusqu'à la maison). Nous le savons bien chez Bouygues Telecom." Bouygues Telecom utilise le réseau de Numericable pour 20% de ses clients BBox.

Pierre Louette, le directeur général ajoint d'Orange, s'inquiète de la poursuite de l'accord concernant la fibre optique dans les zones moins denses avec SFR, surtout dans les zones "où le réseau vide du câble fonctionne d'autant mieux qu'il n'est pas très plein". Le secrétaire général de SFR, Olivier Henrard, se veut rassurant en indiquant que les déploiements FTTH allaient se poursuivre avec Orange et que SFR "s'appuiera sur un package de technologies" pour ses offres.

Les représentants de Bouygues Telecom, de Free et d'Orange ont aussi attaqué le futur ensemble SFR-Numericable autour des avantages légaux du câble : en matière de fiscalité (TVA à 10% pour la partie TV, les taxes Ifer et la contribution COSIP), l'accès aux chaînes exclusives de CanalSat, les délégations de services publiques (DSP) pour certains réseaux câbles et les relations avec les bailleurs sociaux pour le service antenne.

Les trois opérateurs ADSL/FTTH ont reçu le soutien du Ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg. "Numericable pose un défi sous deux formes : l'investissement dans la fibre à domicile par Numericable sera moindre par rapport à ce qu'aurait été l'effort de SFR indépendant, et l'effort de SFR va se porter sur un réseau qui date des années 80, le câble.". "L'Etat appuiera lui, le choix de la fibre jusqu'à l'abonné afin de maximiser le débit FTTH." rajoute-t-il lors de son discours.

Commentaires