PBO Fibre : qu'est-ce que le point de branchement optique ?

Le réseau fibre se compose de plusieurs infrastructures permettant l'acheminement et la distribution de ce réseau aux abonnés fibre. Le point de branchement optique, ou "PBO", permet de délivrer la fibre jusqu'à l'entrée des logements, via l'intermédiaire de câbles optiques. Ce guide explique en détail le rôle du PBO et ses différents modes de raccordement.


  • L'essentiel
  • Un PBO, ou Point de Branchement Optique, permet de raccorder la fibre à un client final.
  • Il existe quatre types de raccordement de points de branchement optique : en façade, sur palier, en poteau et en souterrain.
  • Le type de raccordement change surtout selon l'habitation : maisons individuelles ou immeubles, chacune ayant des contraintes particulières.

En quoi consiste un point de branchement fibre optique ?

boitier PBO

Le PBO (pour Point de Branchement Optique) est un boîtier blanc installé proche des habitations, et permettant de faire transiter la fibre vers plusieurs logements à la fois. Sa fonction première est donc de raccorder un abonné au réseau fibre de son opérateur commercial.

Les points de branchement existent sous différents usages et formes. En règle générale, un point de branchement peut desservir 3 à 12 logements. Pour les bâtiments d'une certaine taille, souvent le cas d'immeubles, le boîtier PBO est placé au sein même du bâtiment, souvent dans une chambre commune regroupant les installations électriques et de communication de l'immeuble. Pour des zones moins urbaines, les PBO sont positionnés au niveau des rues, de manière similaire aux réseaux électriques et cuivre (ADSL/VDSL).

Le point de branchement optique correspond à l'une des dernières étapes du raccordement final d'un réseau fibre. Il permet de faire le lien entre le Point de Mutualisation Optique (PM) et le Point de Terminaison Optique (PTO), aussi appelé Dispositif de Terminaison Intérieur Optique (DTIo). Le PTO se connecte à la box internet de l'abonné final et permet l'accès de la fibre.

Le PBO contient une multitude de câbles fibre optique qui vont aller jusque dans les locaux des clients finaux et seront branchés aux points de terminaison optique. Une des étapes cruciales d'un raccordement fibre se fait au niveau du PBO : un technicien va souder la fibre du câble de distribution (provenant du point de mutualisation) avec celle du câble de branchement du client final.

Le point de branchement optique au sein du réseau fibre

Le PBO et sa mise en place se font en général dans les derniers mètres de ce que l'on appelle boucle locale optique mutualisée (BLOM). Ce terme de BLOM désigne l'ensemble du circuit d'un réseau FttH (Fiber to the Home) de bout en bout, et son déploiement depuis le nœud de raccordement optique (NRO) jusqu'au point de terminaison optique en logement. Le PBO fibre peut tout de même être placé jusqu'à 100 mètres du PTO / DTIo.

Ce circuit part donc du NRO, et transporte le réseau en fibres optiques jusqu'aux différents points de mutualisation desservis par le nœud de raccordement. Les fibres optiques seront ensuite distribuées depuis le PM jusqu'aux points de branchement optique, pour procéder au raccordement final chez l'abonné via le point de terminaison optique. Ce dernier est le seul élément du réseau fibre qui se trouve à l'intérieur du logement du client, sous la forme d'un petit boîtier carré.

boucle locale mutualisée
La boucle locale optique mutualisée (source : Arcep)

Les différents modes de raccordement PBO Fibre

Il existe quatre cas communs de raccordements d'un point de branchement fibre optique : sur palier, en façade, en souterrain ou sur poteau. Chaque type de raccordement se définit en fonction du type d'habitation et de sa proximité avec les points de mutualisation (qui regroupent tous les départs de câblage optique vers d'autres PBO).

Pour des immeubles collectifs (de petite ou grande taille), les raccordements les plus fréquemment réalisés sont sur palier et en souterrain. Pour des maisons individuelles, on voit principalement des PBO installés en souterrain ou en aérien.

Les 4 principaux modes de raccordement PBO
Raccordement Emplacement du point de branchement optique Cheminement du câble
Palier Au niveau du palier (via gaine technique ou goulotte)
  • Fourreau
  • Goulotte
  • Apparent
Souterrain Chambre souterraine
  • Fourreau extérieur + intérieur
  • Goulotte
  • Apparent
Façade Façade de l'immeuble / habitation
  • Façade + goulotte
  • Apparent
Aérien Poteau
  • Aérien
  • Aéro-souterrain (y compris pleine terre)

Raccordement d'un PBO sur palier

Ce premier type de raccordement est essentiellement effectué dans les immeubles, puisqu'on va souvent trouver un point de mutualisation en partie commune, qui ira connecter les différents points de branchement situés à chaque palier d'étage.

Le PBO est placé sur les paliers de l'immeuble, au niveau des gaînes techniques qui regroupent d'autres types de connectiques. Des câbles optiques de très faible section sont utilisés pour être poussés dans les conduits ou fourreaux souvent partiellement obstrués.

Trois méthodes de pose du câble existent en partant du PBO :

  • Passage sous goulotte posée entre le point de branchement optique et l'entrée du logement.
  • Au sein de fourreaux installés lors de la construction de l'immeuble.
  • En apparent, collé de manière rectiligne au mur, à la verticale ou à l'horizontale.
raccordement sur palier
Raccordement PBO sur palier (source : Arcep)

Raccordement d'un PBO sur façade

Ce deuxième type de raccordement peut se retrouver sur des parcs immobiliers de petite taille (maisons accolées, centres villes historiques). Ces derniers ne sont souvent pas dotés d'espaces souterrains adéquats, et demandent une mise en place respectueuse, pour des raisons d'esthétique ou de patrimoine.

Pour un positionnement de type façade, il faut respecter des règles de hauteur assez précises :

  • Le PBO doit être installé à une hauteur comprise entre 2,20 et 4 mètres s'il y a une circulation piétonne à proximité.
  • Hors circulation de piétons proche, il pourra être placé entre 1,50 et 4 mètres de hauteur.

De plus, il faut que les câbles optiques utilisés soient résistants aux UV et de bonne étanchéité. Un trou sera percé dans le mur, à proximité de l'entrée du branchement du réseau cuivre, s'il y en a un.

raccordement sur façade
Raccordement PBO fibre sur façade (source : Arcep)

Raccordement d'un PBO en souterrain

Dans ce cas, le PBO est directement placé sous sol, dans une chambre souterraine télécom située dans le domaine public (rue). La chambre est en général déjà présente du fait de l'existence d'un réseau en cuivre.

Le câble optique sera tiré sous terre depuis le PBO jusqu'en façade de maison individuelle, où il sera connecté à un point de pénétration proche du PTO.

Des prédispositions particulières aux raccordements souterrains doivent être prises : les fibres soudées doivent être absolument bien rangées dans le point de branchement optique et ce dernier parfaitement refermé pour éviter des entrées d'eau.

raccordement souterrain via chambre
Raccordement PBO souterrain, via chambre (source : Arcep)

Raccordement d'un PBO sur poteau aérien

En règle générale, un branchement de PBO et câble fibre va être "calqué" sur les branchements déjà existants du réseau cuivre. La distance maximale, sauf exception, doit être inférieure à 100 mètres entre les points de branchement et de terminaison.

Les câbles fibre doivent répondre à des exigences spécifiques en termes de renforcement face à des contraintes comme le vent ou le givre.

Pour un positionnement de type aérien, il faut respecter les mêmes règles de hauteur que sur façade : entre 1,50 et 2,20 mètres de hauteur minimum selon la circulation piétonne, et 4 mètres maximum.

Autre variante, les raccordements de type aéro-souterrain consistent en un boîtier PBO placé en aérien sur poteau, côté domaine public, puis pose du câble fibre en souterrain dans le domaine privé.

raccordement aérien poteau
Raccordement PBO aérien via poteau (source : Arcep)

Contrôle et mesures d'un point de branchement optique

Les opérations de raccordement et de branchement au niveau du PBO doivent être réalisées de manière rigoureuse par des professionnels. Ce sont les opérateurs commerciaux comme Orange, Free, SFR et Bouygues qui effectuent ces raccordements, ou qui passent par des sous-traitants. Un contrôle poussé doit être fait lors d'une installation de point de branchement optique et la pose des câbles optiques :

fibre maison
  • Bien identifier la fibre à raccorder et tester via une source laser la continuité lumineuse entre le point de mutualisation et le PBO.
  • Positionner la protection d'épissure (tube de 5-6 cm doté d'une tige en métal permettant de solidifier la jonction entre deux bouts de fibre nue) à sa place.
  • Placer la fibre avec soin dans la cassette (compartiment à l'intérieur du PBO contenant tous les câbles fibres enroulés).

Lors de la soudure du câble de distribution (provenant du PM) et du câble de branchement (qui ira à l'utilisateur), il faut bien veiller à :

  • S'assurer de la qualité de la soudure en vérifiant la valeur de l'estimation de perte donnée par l'écran de la soudeuse. Une estimation supérieure à 0.1dB n'est pas recommandée.
  • Faire un contrôle visuel de la qualité du lovage des fibres au point de branchement. Le lovage désigne la technique d'enroulage d'un câble au sein du boîtier PBO. En effet, lors de la pose d'un câble optique, une petite marge de longueur est toujours prévue, et il faut bien enrouler la longueur non nécessaire à l'intérieur du boîtier.
  • Vérifier aussi la longueur de câble lové, et veiller à ne pas dépasser 1 mètre de longueur contenu au sein du PBO.

Aussi, selon le type de raccordement, d'autres précautions seront à prendre. Les techniciens doivent s'assurer que les gaines utilisées pour faire passer les câbles optiques soient bien adaptées à un raccordement aérien, en façade ou autre, et que les câbles soient bien arrimés.

Vous êtes intéressé et souhaitez faire raccorder votre logement à la fibre ? Découvrez les tarifs de raccordement fibre en maison individuelle

Commentaires