Comment envoyer un SMS ?

Envoyer un SMS

Les SMS sont apparus dans les années 1990, aux débuts de la téléphonie mobile. Grâce à l’adoption de la norme GSM, les opérateurs pouvaient pour la première fois proposer aux utilisateurs d’envoyer de courts messages écrits sur un numéro mobile. Et puis les SMS ont évolué pour proposer les émoticônes, l’envoi de photos, de vidéos etc. Et ce parfois à des coûts exorbitants ! Cependant, la 3G, la 4G et l’Internet mobile sont passés par là...


  • L'essentiel
  • Envoyer un SMS consiste à adresser un message écrit court, de 160 caractères au maximum, vers un téléphone mobile
  • Envoyer un SMS peut se faire sur n’importe quel téléphone équipé d’un clavier, mais aussi depuis un ordinateur, une tablette ou autre
  • Attention à ne pas confondre les SMS, qui utilisent la technologie GSM, avec les messageries comme Skype, WhatsApp, Messenger... qui utilisent l’Internet mobile.

Vous souhaitez un forfait mobile incluant les SMS/MMS illimités ? Nos conseillers seront ravis de vous aider à choisir ! N’hésitez pas à nous contacter au 09 75 18 80 51 ou demandez à être rappelé gratuitement.

SMS : comment ça marche ?

Le SMS : un message écrit à la norme GSM

L’abréviation anglaise « SMS » signifie en français « service de messages courts ». Elle désigne la possibilité d’échanger des messages écrits d’un téléphone mobile à un autre. Ces messages sont dits courts car ils sont limités à 160 caractères au maximum. Quand on tape un message dépassant les 160 caractères, celui-ci est automatiquement découpé en plusieurs messages par l’opérateur téléphonique qui vous facture alors deux envois de message.

SMS : comment écrire un message ?

Tous les téléphones portables, même antérieurs aux smartphones, permettent d’écrire et d'envoyer un SMS. Consultez le mode d’emploi du vôtre pour savoir comment accéder à cette fonctionnalité. Bien entendu, si votre téléphone portable comporte un clavier, écrire un SMS sera très simple. Cependant, même s’il ne comporte pas de clavier, votre téléphone peut néanmoins vous permettre d’écrire un message à l’aide des touches numériques !

Comment faire ? Avec les numéros, comme sur les anciens téléphones à cadran ou la plupart des téléphones fixes actuels : la touche 2 correspond aux lettres A, B et C, la touche 3 aux lettres D, E, F et ainsi de suite jusqu’à la touche 9 qui correspond aux lettres W, X, Y et Z

Le principe est très simple : appuyez une fois pour A, deux fois de suite pour B, trois fois de suite pour C. Mais il faut le dire, à l’ère des smartphones, la rédaction d’un message à l’aide de ces seules touches numériques est particulièrement fastidieuse !

Comment envoyer un SMS sur iPhone ?

Les smartphones actuels permettent bien entendu d’écrire des SMS, bien plus facilement qu’avec un simple clavier numérique. Sur iPhone, les SMS sont accessibles dans l’application « Messages » : une icône verte avec une bulle blanche façon bande dessinée. Le clavier est évidemment un clavier virtuel qui apparaît sur l’écran de l’iPhone. Dans l’application, appuyez sur la bulle en bas de l’écran pour choisir le clavier de votre choix : langue, lettres chiffres ou signes, icônes… Vous avez le choix pour vous exprimer !

Il faut simplement savoir que cette même application permet également d’envoyer ce que la firme Apple nomme les « iMessages ». Mais s’ils sont regroupés dans la même application, SMS et iMessages n’utilisent pas la même technologie : les SMS restent dans la norme GSM alors que les iMessages consomment de l’Internet mobile. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il n’est pas possible d’envoyer un SMS par mail (alors que l’appli Apple, tout comme celle de Google pour Android, permet d’envoyer des SMS par internet).

Cette différence de technologie est importante à connaître, car les opérateurs ne facturent pas SMS et Internet mobile de la même manière. Aujourd’hui, dans la plupart des forfaits mobiles, les SMS et MMS sont illimités alors que l’Internet mobile est lui, limité en quantité. Ces nuances sont importantes si vous comptez utiliser les SMS vers ou depuis un pays étranger sans faire exploser votre forfait mobile !

SMS, MMS, iMessage...Traduisez, svp !

Comment distinguer SMS, MMS et iMessages ? Sur un iPhone, c’est facile :

  • lorsque les messages envoyés sont bleus, ce sont des iMessages transitant via internet,
  • lorsque les messages envoyés sont verts, ce sont des SMS transitant en GSM.

Bien entendu, vous avez la possibilité, dans l’application réglages (une icône grise avec un dessin figurant un mécanisme d’horlogerie) de n’utiliser que des SMS. Il suffit pour cela d’aller dans l’onglet « Messages » et de décocher l’option « iMessages ». Cette possibilité sera alors désactivée et l’application n’enverra plus que des SMS (donc des messages sur fond vert).

L’un des grands avantages des iMessages est que vous pouvez les utiliser aussi bien depuis votre téléphone que depuis votre ordinateur Apple via l’application Messages pour desktop. Vous pouvez même passer de l’un à l’autre sans souci, les deux appareils se synchronisant automatiquement et quasiment en temps réel. Cela permet également d’envoyer un SMS par ordinateur : celui-ci apparaîtra aussi dans la conversation sur le smartphone.

SMS : comment envoyer un message sur Android ?

Plusieurs applications existent pour envoyer des SMS avec un téléphone portable Samsung, Huawei, Xiaomi ou encore Sony. Le système Android propose en effet plusieurs applications pour les SMS. De plus, Google propose avec « Messages » sa propre application de messagerie SMS. Vous pouvez aussi choisir SMS Messenger, Messaging Classic, Textra SMS... et encore ne s’agit-il que d’une sélection parmi les mieux notées sur Google Play.

Attention cependant : comme chez Apple, certaines de ces applis mélangent les SMS classiques (donc 160 caractères maximum en norme GSM) avec des MMS (messages courts assortis de photo et/ou de vidéos ou des messages passant via internet, tout comme les iMessages d’Apple.

Google a en effet lancé une sorte de « iMessages » pour Android, avec les mêmes possibilités entre ordinateur et smartphone. Avec l’appli de Google, on peut par exemple envoyer un message depuis un ordinateur avec la version web de Messages. Et si le destinataire n'est pas équipé d’Android, le message devient automatiquement un SMS. Comme avec un iPhone, on peut aussi synchroniser la version web avec le téléphone portable.

Pour cela, rendez-vous sur le site web Android Messages où vous trouverez un QR Code. Il faut alors ouvrir l’appli Android Messages sur le smartphone, puis sélectionner le menu « Plus d'options » : les trois points verticaux en haut de l’écran. Choisissez « Messages pour le web » et appuyez sur « Scanner le code QR ». En scannant le QR code, smartphone et ordinateur se reconnaissent et peuvent alors échanger les échanges de messages existants.

Attention, cette synchronisation n’est pas définitive : Google a prévu une déconnexion automatique si le compte reste inactif pendant 14 jours.

Comment envoyer un SMS depuis un ordinateur ?

Tous les opérateurs vous proposent sur leur site web une page vous permettant d’envoyer un SMS depuis n’importe quel ordinateur (à la seule condition d’être connecté à Internet). Il suffit de vous identifier à l’aide votre numéro de téléphone portable et de votre code : vous pourrez alors accéder gratuitement à ce service.

Un tarif maximum pour les SMS en Europe

communication internationale

Dans l’optique de favoriser l’usage des télécommunication dans l’Union européenne en mettant fin au roaming et donc aux frais d'itinérance, la Commission Européenne a mis en place depuis le 15 mai 2019 un tarif maximal pour les appels ET les SMS internationaux au sein de l'Union.

Ainsi, un message SMS émis depuis un pays européen vers un autre pays de l'Union européenne ne peut plus être facturé au-delà de 6 centimes hors taxes, quel que soit l’opérateur. Somme à laquelle il convient donc d’ajouter la TVA locale de votre opérateur.

Ces nouveaux plafonds visent à remédier aux grands écarts de prix qui existaient auparavant entre les États membres. Ceux-ci pouvaient en effet induire des surcoûts importants lors de l’envoi de SMS à l’intérieur de l’Union européenne, mais hors des frontières nationales.

Et que faire si vous êtes inondé de SMS indésirables ?

L’envoi de SMS non sollicités peut être refusé : il suffit habituellement de répondre STOP à un SMS pour ne plus recevoir de messages de cet émetteur. Si cela s’avère insuffisant, nous disposons en France d’un service de signalement des SMS indésirables.

Il suffit de transférer les messages indésirables à un numéro dédié : le 33700. On reçoit alors une confirmation et il faut envoyer le numéro qui vous a envoyé le SMS indésirable. Un service de l'État se charge alors de transmettre aux opérateurs de téléphonie le numéro indésirable afin que ces derniers le bloquent.

Les SMS remplacés par les applis de messagerie ?

Selon les derniers résultats des enquêtes de l’Agence de régulation des communications électroniques et des postes, on constate que depuis près de quatre ans, chez les particuliers, les SMS sont progressivement délaissés par les utilisateurs au profit des applications mobiles comme Messenger, WhatsApp, Viber etc.

En revanche, la tendance s’inverse en entreprise, où l’usage des SMS continue d’augmenter légèrement : +5% en 2018 selon l’ARCEP, alors que pour les appels mobiles, la consommation moyenne est quasiment identique selon le type de clientèle : 3h38 pour les entreprises et 3h34 pour les particuliers.

La raison en est simple : ces applications offrent des fonctionnalités bien plus étendues que les SMS pour communiquer ! Elles permettent en effet, en plus de l’envoi de messages, la création de groupes de discussion, l’envoi rapide de vidéos, de photos, de messages vocaux etc.

Globalement, on peut donc prédire sans trop de risque de se tromper, que la généralisation de l’Internet mobile et les multiples possibilités d’échanges offertes par ses applications vont ramener les SMS à une part plus mesurée dans la consommation électronique. Cependant, leur faible coût et leur simplicité continueront de jouer en leur faveur.

Pour aller plus loin : l’invention du SMS

Le SMS ou le retour du message écrit

Revenons à la fin du siècle dernier : le vingtième. Alors qu’avec le développement exponentiel de l’utilisation du téléphone et l’apparition des premiers téléphones mobiles, la parole semble prendre définitivement l’avantage sur l’écriture pour les échanges instantanés, les SMS surgissent pour remettre le message écrit à la place qui lui revient auprès des populations jeunes et urbaines, non sans y adjoindre une amélioration essentielle : l'immédiateté !

Le SMS, c’est quoi exactement ? L’acronyme SMS, issue de l’anglais « Short Message Service », c’est à dire « service de messages courts », désigne la possibilité d’adresser sur un numéro de téléphone mobile un message écrit de 160 caractères au maximum (les textes plus longs étant découpés en plusieurs séquences de 160 caractères). C'est l'un des premiers services de la téléphonie mobile, en dehors des appels vocaux et des services associés (répondeur, double appel etc.).

Les SMS ont pu être intégrés à la norme GSM (de l’anglais « Global System of Mobile Communication » qu’il n’est pas nécessaire de traduire) : cette information peut sembler banale... Cependant, elle est à retenir, car à l’heure de l’internet mobile et des smartphones, elle permet de mieux comprendre la spécificité des SMS par rapport aux services de toutes les autres applications de messageries apparues entre temps : Messenger, Skype, WhatsApp, SnapChat etc. En effet, le SMS est né dans les années 1990, avant la généralisation d’internet, et utilise une technologie bien différente.

La naissance du SMS se situerait-elle... en Finlande ?

premier SMS

Personne aujourd’hui ne miserait un euro sur le pari que le SMS a été inventé dans le nord de l’Europe, plus précisément en Scandinavie ! Mais c’est oublier que la firme finlandaise Nokia a longtemps été à la pointe du développement des technologies de télécommunications mobiles.

Ainsi, c’est bel et bien une équipe finlandaise, dirigée par l’ingénieur Matti Makkonen, qui a la première conçu ce support de communication, initialement avec pour objectif d’aider les personnes sourdes et mal-entendantes à communiquer. Makkonen travaille alors chez l'opérateur de téléphonie TeliaSonera : il rejoindra Nokia quelques années plus tard.

Néanmoins, plusieurs sociétés commerciales anglo-saxonnes revendiquent l’envoi du premier SMS. C’est le cas notamment de Motorola : en effet, selon certains spécialistes des télécommunications, le premier SMS aurait été envoyé en 1989 d'un appareil « bipeur » de la marque américaine depuis New York vers Melbourne, en Australie. Mais selon la société britannique Vodafone, le premier SMS commercial aurait été envoyé en 1992 sur son réseau GSM au Royaume-Uni depuis un PC de bureau, les téléphones portables n’étant pas encore équipés d’un clavier, pour souhaiter un joyeux Noël à l’un des dirigeants de la marque.

Dès 1993, retour en Finlande puisque c’est dans ce pays que l’opérateur Radiolinja (aujourd'hui intégré à l’opérateur Elisa) est le premier au monde à lancer une offre commerciale incluant les SMS auprès du grand public. C’est également de Finlande qu’est lancé en 1994 le premier téléphone grand public qui permet d’écrire des SMS : le Nokia 2010. L’appareil arbore en effet en façade un clavier QWERTY pour composer des textes. Enfin, forts de leurs avancées technologiques sur le sujet, ce sont les scandinaves qui ont proposé d’inclure les SMS dans la norme GSM, lors de son développement international.

Le succès immédiat des SMS

On peut remercier les Finlandais qui ont beaucoup œuvré, non seulement à l’invention, mais aussi à la généralisation de l’usage des SMS, d’abord en Europe puis dans le monde entier. En effet, lorsque le système SMS a été proposé au grand public, de nombreux opérateurs pensaient que leurs clients abonnés favoriseraient l'appel téléphonique pour joindre leurs correspondants.

Mais le coût modéré des SMS (pourtant facturés alors à l’unité et, on le sait, limités à 160 caractères) a favorisé l’émergence de ces petits messages écrits très pratiques pour fixer (ou décaler !) un rendez-vous, indiquer où l’on se trouve, sélectionner une séance de cinéma ou donner toute sorte d’informations pratiques à conserver avec soi etc.

Par la suite, les opérateurs se sont également intéressés au développement du SMS pour mieux répondre à la demande croissante en téléphonie mobile tout en évitant la saturation de leurs réseaux mobiles. Ainsi ont-ils investi pour favoriser l’usage des SMS, qui restent aujourd’hui, et ce malgré l’avènement depuis de l’internet mobile, disponibles dans le monde entier sur de multiples réseaux, notamment les réseaux mobiles 3G et 4G.

Et aujourd’hui, il faut savoir que les SMS sont souvent utilisés dans les communications de machine à machine. Un exemple ? Où que vous soyez, vous avez certainement pas loin de vous un afficheur à LED, contrôlé tout simplement par SMS...

Les SMS : un succès planétaire ?

C’est un fait, les SMS ont rapidement conquis le monde : alors qu’en 2007, selon une étude de l'Union internationale des télécommunications, entre 50 000 et 60 000 SMS étaient envoyés chaque seconde, dès 2009 ce chiffre est passé plus de 135 000 SMS à travers le monde. En 2011, on estimait à 200 000 le nombre de SMS envoyés en moyenne chaque seconde dans le monde !

Cependant, en 2016 le nombre de messages (SMS et MMS cumulés) commence à diminuer en France, selon les chiffres recueillis par l'Arcep. Et depuis, la tendance est restée à la baisse face à la concurrence des applications mobiles de messageries instantanées: selon le Baromètre du numérique 2017, 56% des Français utilisaient ces applications, soit plus d’une personne sur deux !

Commentaires