[Brève] SAIP a fonctionné avec la fausse alerte sur Paris

Internet

<p>Ce week-end, une fausse alerte a été lancée à Paris. Durant ces évènements, le service SAIP a fonctionné correctement.</p>

Ce week-end, une fausse alerte a été donnée à Paris par des jeunes adeptes du "swating" (canular téléphonique provoquant l'intervention du SWAT aux Etats-Unis, RAID et GIGN en France). Ces derniers ont annoncé une prise d'otages dans une église de la ville, où il n'y avait rien. Le procureur de la République a lancé une procédure contre leurs auteurs pour cette fausse alerte, punie par 2 ans de prison et 30 000€ d'amendes.

Durant l'intervention de la police, la préfecture a activé le service SAIP. Contrairement à l'attentat de Nice, le système a fonctionné dans les minutes qui ont suivi l'alerte. Lors de l'attentat de Nice, le service avait été critiqué pour son retard d'exécution (2h) suite à des problèmes de serveurs. Deverywhare, l'éditeur de l'application SAIP (iOS et Android) pour le compte du Ministère de l'Intérieur, a donc corrigé les problèmes de serveurs.

Une solution a été proposée avec le SMS BroadCast, permettant de diffuser un SMS sur tous les mobiles, même les petits téléphones mobile, d'une antenne-relai. Mais l'Etat et les opérateurs ne se sont pas entendus pour la mise en place du système.

Commentaires