Free veut aller en Italie

Free annonce avoir trouvé un accord avec Hutchinson (Three) et Vimpelcom (Wind) pour acquérir des fréquences et des antennes-relais afin de créer un opérateur mobile en Italie.

Iliad, la maison-mère de Free, a signé un accord avec Hutchinson et Vipelcom pour récupérer une bonne partie des actifs doublons nés de la fusion de Three et Wind, leur filiale italienne respective. Cette fusion Three-Wind représente près de 24 milliards d'euros dans l'opération.

Iliad s'engage ainsi à récupérer :

  • des fréquences 3G/4G (2x5MHz en 3G 900 MHz, 2x10MHz en 4G 1800MHz, 2x10MHz en 3G 2100 MHz et 2x10MHz en 4G 2600MHz) pour 450 millions d'euros
  • de plusieurs milliers de sites d'antennes-relais dans les zones denses
  • soit un accord de RAN Sharing sur les antennes-relais de Three-Wind, soit plusieurs milliers de sites dans les zones moins denses
  • un accord d'itinérance 2G/3G/4G sur le réseau de Three-Wind

Iliad annonce également que Xavier Niel va se retirer de l'opérateur historique Telecom Italia et possesseur de l'opérateur mobile TIM. Il va vendre dans les prochaines semaines sa participation minoritaire (4,5%) ainsi que ses options sur 15% du capital.

L'arrivée d'Iliad-Free dans le dossier Three-Wind pourrait être une bonne nouvelle pour Hutchinson et Vimpelcom. Hutchinson s'est montré frileux sur ce dossier suite à l'annulation de la fusion Three-O2 au Royaume-Uni par la Commission Européenne. Avec Iliad en garant, la Commission Européenne a la garantie de maintenir un quatrième opérateur en Italie après la fusion entre Three et Wind. La décision finale en revient à la Commission qui doit approuver ou annuler la fusion avant septembre.

Mis à jour le
 
 

Bon Plan Mobile

Syma
Forfait 140Go à 9,90€ :
profitez d'un forfait complet avec appels vers l'international

Voir l'offre