[Brève] échec du rachat d'Opera

Le navigateur ne sera pas entièrement repris par un consortium chinois pour 1 milliard d'euros. Néanmoins, seule une partie est reprise par les Chinois.

Opera ne sera pas repris intégralement par le consortium d'investisseurs chinois (Golden Brick, Beijing Kunlun, Qihoo 360 et Yonglian). Le consortium chinois avait proposé de racheter l'intégralité des parts d'Opera pour 71 couronnes norvégiennes (NOK), soit une offre de 10,5 milliards NOK (1,09 milliards d'euros).

L'offre a été officialisée à l'occasion de la publication des chiffres du 4eme trimestre 2015. Opera a cumulé 193,5 millions de dollars de chiffres d'affaires, en hausse de 25%, 179,1 millions d'euros d'EBITDA (-5%) et une perte de 6,6 millions contre une perte de 58,3 millions d'euros. Sa division publicitaire mobile, Opera Mediaworks, a généré 145,4 millions de dollars (+41%) tandis que la division Consommateur (Opera, Opera Mini, SurfEasy, Bemobi,...) génère 36,6 millions d'euros et que les licences (Opera TV notamment) ont généré 11,5 millions d'euros.

Néanmoins, Opera va céder une partie de la division Consommateur et certaines licences contre 600 millions de dollars. Sont concernés le navigateur Opera, le navigateur mobile Opera Mini, les applications de performances et de vie privée (SurfEasy, Opera VPN, Opera Max...) et la participation dans nHorizon. Opera gardera Opera Mediaworks, Opera TV et Opera Apps&Games (Bemobi).

Mis à jour le
 
 

Bon Plan Mobile

Syma
Forfait 50Go à 9,99€ :
profitez d'un forfait complet avec appels vers l'international

Voir l'offre