Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Les opérateurs sur le marché de la maison et des objets connectés

Commencez l'été en beauté avec notre offre internet, télévision et téléphonie fixe illimitée à partir de 5€/mois pendant un an. Pour en profiter, appelez le 09 71 07 04 99 ou demandez à vous faire rappeler gratuitement.

maison connectée

Le marché de la maison et des objets connectés est un des enjeux majeurs de ces dernières années avec la démocratisation des connexions haut et très haut débits. Si certaines entreprises sont déjà très bien positionnées (Apple, Google), qu’en est-il des opérateurs internet ?

SFR et Orange, un temps d’avance sur la concurrence

Ces deux opérateurs proposent déjà des offres domotiques permettant de contrôler différents objets connectés (alarmes, détecteurs de fumée, etc.) au sein d’un logement.

Le service Home de SFR, le précurseur

Anciennement commercialisé par l’opérateur dans l’offre triple play Box Home de SFR, le service Home de SFR est désormais indépendant de tout abonnement internet. Néanmoins une connexion internet est indispensable, quel que soit l’opérateur. Il propose un certain nombre d’objets (alarme, détecteur de mouvement, etc.) connectés à une centrale home. Le nombre d’objets connectés dépend de la formule choisie. Il existe 2 formules possibles :

  • Le Pack alarme vidéo contient : 1 centrale home, 1 caméra avec détecteur de mouvement, 1 détecteur d’ouverture, 1 détecteur de fumée, 1 sirène intérieure, 1 télécommande. Il est facturé 9,99€/mois.
  • Le Pack alarme vidéo Premium contient les mêmes objets que le Pack alarme vidéo, auxquels il rajoute : l’intervention sur site 24/7, un backup 3 G en cas de coupure Internet, un clavier de commande et 2 détecteurs de mouvement.

Le pack d’équipement est fourni pour 149€ et chacune des formules est sans engagement. Pour les clients SFR, ce pack d’équipement est proposé à 99€.

La domotique est l'ensemble des techniques de l'électronique, de physique du bâtiment, d'automatisme, de l'informatique et des télécommunications utilisées dans les bâtiments et permettant de centraliser le contrôle des différents systèmes de la maison (chauffage, volets, alarmes, etc.).

L’offre Homelive d’Orange

Proposée depuis l’été 2014, l’offre Homelive de l’opérateur historique proposait, pour 9,99€/mois, une base Homelive, un détecteur de mouvement, un détecteur d’ouverture de porte ou fenêtre ainsi qu’un détecteur de fumée.

Cette offre d’Orange comprenait un engagement d’un an et requérait 79€ pour l’accès au service. Cependant, cette offre n'est plus commercialisée par Orange depuis le 5 juillet 2017.

B.Domo, l’arrivée de Bouygues dans la maison connectée

Si Orange et SFR avaient pris les devants sur leurs concurrents sur le marché des objets connectés, Bouygues Telecom n’était pas en reste.

En effet, la filiale du groupe Bouygues, Bouygues Construction, a construit en 2013 deux immeubles en région parisienne (Cachan et Aubervilliers) dont les occupants peuvent, via l’appli B.Domo de Bouygues Telecom, piloter leur chauffage à distance, connaître précisément leur consommation énergétique, ou encore ouvrir et fermer leurs volets… quelque soit l’endroit où ils se trouvent, via internet ou leur Smartphone.

Depuis, Bouygues Telecom a lancé le premier service de pilotage, de maîtrise de la consommation énergétique et de protection du foyer connecté, en partenariat avec IJENKO. Cette offre contient deux packs au choix, classique ou confort. Le premier, à 4,90€/mois consiste en l'installation d'une box énergie que l'on connecte à la Bbox, aux appareils éléctriques et au compteur d'électricité. Il permet un suivi de la consommation des appareils électriques et de commander à distance leur accès au courant. Le deuxième, le pack confort à 9,90€/mois, permet en plus de surveiller son domicile à distance avec un capteur d'humidité, un détecteur de mouvement et détecteur d'ouverture et de fermeture de porte, avec envoi de SMS ou allumage conditionnel des lumières du logement.

Les freins au développement des FAI sur le marché de la maison et des objets connectés

En mars 2015, le cabinet d’étude indépendant Xerfi a publié une enquête sur l’avenir de la domotique à l’horizon 2017. L’étude identifie deux principaux freins au développement des offres connectées par les fournisseurs d’accès à internet.

Ainsi les opérateurs ne pourront pas, selon l’étude, attirer autant de partenaires que les géants comme Apple et Google dans leurs solutions domotiques. D'autant que ce que les FAI proposent se limite, pour le moment, au simple "contrôle à distance des appareils de la maison".

Le deuxième frein au développement des offres pour la maison et les objets connectés vient, encore une fois, des futurs géants de la domotique. En effet ces entreprises risquent de signer la fin progressive des box internet “à la française” en proposant leurs propres box car ces dernières sont, selon l’étude de Xerfi, “le point névralgique pour le fonctionnement d'une solution domotique”. Cette tendance est d’ailleurs déjà en cours, à l’image de la Bbox Miami, co-développée avec Google et qui contient le système d’exploitation Android, du géant américain.

Meta Description: 
Le marché de la maison et des objets connectés est un enjeux majeur avec les connexions très haut débits. Quel rôle pour les opérateurs internet ?
 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus