WhatsApp condamné pour non-respect du RGPD

logo justice

WhatsApp, la messagerie instantanée acquise par Facebook, est condamnée par la Data Protection Commission irlandaise à une amende de 225 millions d'euros pour manque de transparence des utilisateurs et la transmission de données vers les filiales de Facebook.

En décembre 2018, une investigation de la Data Protection Commission irlandaise, le gendarme des données personnelles en Irlande, a lancé une investigation contre WhatsApp Irlande. Elle reproche des manquements dans les obligations de transparence de son service envers le RGPD, mais également dans la transmission d'information vers les autres sociétés de sa maison-mère Facebook.

Conformément au RGPD, la DPC irlandaise a transmis son projet de décision aux autres institutions européennes via le EDPB (European Data Protection Board). Après discussions avec ces homologues, comme la CNIL française, ils ont transmis au DPC les autres griefs contre WhatsApp Irlande, la société en charge des filiales pour l'ensemble de l'Europe, de l'Union Européenne en particulier. La CNIL a transmis un problème concernant un problème d'anonymisation des numéros de téléphones dans les données transmises.

En prenant la condamnation de Google par la CNIL en référence, la DPC impose une amende de 225 millions d'euros à WhatsApp Irlande.

Mis à jour le
 
 

Bon Plan Mobile

Syma
Forfait 50Go à 9,99€ :
profitez d'un forfait complet avec appels vers l'international

Voir l'offre