Infos - Souscription

09 75 18 80 51

33 points atypiques en 2018

Illustration avec un téléphone mobile

L'ANFr a publié la liste des 33 points atypiques en 2018. Ces points concernent des tests réalisés où des ondes radio dépassent les 6 V/m, comme l'impose la loi Abeille. Ces sites doivent être corrigés en fonction de la technologie concernée par le dépassement.

Comme le prévoit la loi Abeille, l'Agence Nationale des Fréquences (ANFr) doit publier une liste de sites atypiques, c'est-à-dire des lieux où la puissance des différents types est supérieure à 6V/m. Pour l'année 2018, elle a publié une liste de 33 sites atypiques. En 2017, 17 sites avaient été identifiés.

Sur les 33 sites détectés, 26 cas concernent des problèmes sur la téléphonie mobile, 6 cas de stations radio et 1 cas de réseau privé. Le métro de Lille (géré par Orange) et le métro de Rennes (géré par TDF) étaient inondés d'ondes radio des antennes-relais avec 23,1 V/m et 16,2 V/m. A Saint Alban-les-eaux (42), les radios et la téléphonie mobile atteignent 14,6 V/m de puissance cumulée.

Avec l'identification des points atypiques, l'ANFr demande aux opérateurs de réduire la puissance d'émission afin de respecter les 6 V/m cumulés. 16 points ont été résolus grâce à la diminution des puissance. Ainsi, l'émission atypique dans les métros a été réduite à 4,1 V/m (Lille) et à 2,3 V/m (Rennes). 12 points sont encore en cours d'étude, tandis que 2 points sont en cours de retraitement et 4 points sont maintenus en l'état. L'exemple de Saint Alban-les-eaux est maintenu en l'état par les opérateurs mobile et les stations radio.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :

En remplissant ce formulaire, j'accepte que les données renseignées soient collectées par Selectra, uniquement pour l'envoi de la newsletter. En savoir plus sur le traitement de mes données

×

Où vont mes données ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé, sous la supervision de notre responsable de traitement des données, dans le but de vous communiquer les newsletters de votre choix. Elles sont conservées jusqu’à trois ans après votre dernière interaction avec nos services et sont destinées au service marketing.

Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@selectra.info. Nous ne communiquons jamais vos coordonnées à un tiers, sauf autorisation expresse de votre part.