Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Arrêt du RTC : les offres fixe en VoIP uniquement à partir de demain

Illustration avec un téléphone fixe

A partir du 15 novembre, Orange arrêtera de commercialiser les offres fixe en RTC. L'opérateur propose des forfaits Orange fixe en VoIP via l'ADSL ou la Fibre,au même tarif que le RTC. Les abonnés RTC n'ont pas à changer de matériel ou d'abonnement. L'arrêt progressif du RTC aura lieu progressivement (par plaque) dans 5 ans pour les premières plaques.

La première étape de l'arrêt du RTC arrive. Demain, Orange arrêtera la commercialisation de l'abonnement fixe RTC à 17,96€/mois et des forfaits Mon Optimale RTC.

Fin du RTC, une technologie vieillissante

Le Réseau Téléphonique Commuté (RTC) est la première technologie de communications téléphoniques, créé par Alexander Graham Bell à la fin du XIXeme siècle (brevet en 1891). La commutation était assurée par des téléopérateurs, mais surtout des téléopératrices, via des fiches et les indications de l'appelant (le 22 à Asnières). Lancée en 1913 en France, l'automatisation de la commutation va retirer les opérateurs (-trices). Mais il faudra attendre 1975 pour que l'Île-de-France soit entièrement automatisée puis 1979 pour l'ensemble du territoire.

Les commutateurs ont été entretenus par la Direction Générale aux Télécommunication (DGT) puis France Telecom. Les équipements du RTC ont également dû partager les lignes de cuivre avec les technologies et services annexes, tels que les alarmes, le Minitel ou les fax, mais surtout avec l'ADSL à partir de 1998. Mais, à l'ère d'Internet et de l'IP, les composants nécessaires au bon fonctionnement des commutateurs RTC se font de plus en plus rares. Orange ne parvient plus à se fournir chez les équipementiers qui se sont rachetés les uns les autres.

Si le RTC est devenu obsolète, l'ADSL continue d'utiliser les lignes de cuivre. Pour les nouvelles habitations, Orange continuera de fournir des lignes de cuivre, mais ces dernières ne pourront être utilisées qu'avec de l'ADSL. De plus, les téléphones fixes, souvent sans fil avec la technologie DECT, utilisent une alimentation extérieure pour fonctionner. L'alimentation électrique du RTC n'est pas suffisante pour ces équipements.

Arrêt de commercialisation RTC mais les abonnements VoIP disponibles au même prix

Orange bloquera la souscription de l'abonnement et des forfaits RTC. Mais l'opérateur propose des offres VoIP avec un abonnement fixe VoIP à 17,96€/mois, avec le Boitier Fixe inclus. Les frais de mise en service restent facturés à 55€/mois. Le Boitier Fixe est une Livebox Play avec un firmware particulier se limitant aux fonctions de téléphonie VoIP. Pas de WiFi, pas d'Ethernet. Elle se connecte à la prise gigogne (en T) avec un filtre pour l'ADSL ou à un boitier fibre ONT. Les téléphones fixe sont ensuite connectés au Boitier Fibre via le port RJ41 (pour les récents) ou l'adaptateur livré.

Orange a également développé des offres fixe VoIP, Mon Optimale VoIP : 2h d'appels à 23,99€/mois, 4h d'appels à 28,99€/mois et Appels illimités à 39,99€/mois. Le Boitier Fixe est inclus dans les offres Mon Optimale VoIP. Les forfaits Mon Optimale comprennent la Présentation du Numéro, le Transfert d'Appel et le Signal d'Appel. Les forfaits Mon Optimale 30 min (20,99€/mois) et Mon Optimale Internet (47,99€/mois) ne sont pas proposés : le second forfait en VoIP correspondrait à une offre Livebox (36,99€/mois) sans TV mais avec appels illimités vers les mobiles pour 11€/mois supplémentaires, pas intéressant.

Un Arrêt du RTC par plaque à partir de 2021 dans quelques zones

Pour l'instant, les abonnés Orange fixe en RTC ne sont pas touchés par l'arrêt du service. Cependant, dans près de 5 ans, Orange va stopper progressivement le RTC. L'opérateur va couper par plaques. Déjà en expérimentation depuis 2016, 6 communes du Finistère (Concarneau, Elliant, Melgven, Rosporden, Saint-Yvi et Tourch) et une commune du Val-d'Oise (Osny) seront coupées dès 2021.

carte de la fin du RTC en 2023

Carte d'Orange concernant la fin du RTC

Orange a annoncé en fin du mois d'octobre, les premières plaques : à partir de 2023, le RTC sera arrêté dans 7 zones, un ensemble de communes contiguës situées dans les départements de Haute Garonne, Vendée, Seine et Marne, Charente Maritime, Nord, Haute Loire et du Morbihan. Dans un premier temps, les lignes RTC sans ADSL ou avec ADSL simple ou en dégroupage partiel ne sont pas coupées. Mais les opérateurs inviteront les abonnés des zones concernées de migrer vers les offres en VoIP (pour les abonnés sans ADSL), les offres Internet ADSL en ADSL Nu ou en dégroupage total. Dans les mois qui précèdent l'arrêt du RTC, les opérateurs pourront forcer la migration de leurs abonnés vers les solutions sans RTC.

Pour les abonnés, peu de changement

A partir du 15 novembre, les futurs abonnés pourront demander une ligne fixe en VoIP auprès d'Orange. Ce dernier installera une ligne de cuivre avec un abonnement fixe VoIP et le Boitier Fixe. Les futurs clients peuvent demander la création d'une ligne avec un service Internet ADSL ou fibre. Sur l'ADSL, les opérateurs demandent à Orange d'installer le cuivre, quand cela est nécessaire.

Migration du RTC vers la VoIP

Migration du RTC à la VoIP (via le DSL ou le FTTH)

En cas de déménagement, l'abonné ne pourra souscrire ou migre qu'à des offres en VoIP pour la téléphonie fixe ou des offres Internet Fibre ou ADSL en ADSL Nu ou en dégroupage total. Les abonnés devront connecter leur téléphone fixe sur la box de leur opérateur ou du Boitier Fixe fourni par Orange.

Vous souhaitez être guidé dans votre démarche ou obtenir des conseils ? Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de votre éligibilité : 09 75 18 80 51 (lundi-vendredi 9h-21h ; samedi 10h-19h) ou demander à vous faire rappeler gratuitement.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :

En remplissant ce formulaire, j'accepte que les données renseignées soient collectées par Selectra, uniquement pour l'envoi de la newsletter. En savoir plus sur le traitement de mes données

×

Où vont mes données ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé, sous la supervision de notre responsable de traitement des données, dans le but de vous communiquer les newsletters de votre choix. Elles sont conservées jusqu’à trois ans après votre dernière interaction avec nos services et sont destinées au service marketing.

Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@selectra.info. Nous ne communiquons jamais vos coordonnées à un tiers, sauf autorisation expresse de votre part.