[Brève] Le gouvernement et l'ARCEP préparent un plan pour la 5G

Mobile

<p>Le gouvernement, aidé par l'ARCEP, a décidé de préparer un plan pour lancer la 5G. Le gendarme doit récupérer les fréquences choisies pour la 5G et de les attribuer aux opérateurs, autant en expérimentation que dans le déploiement final.<br />
&nbsp;</p>

Le gouvernement a présenté son plan pour l'attribution et le déploiement de la 5G. L'ARCEP en sera son chef d'orchestre.

Durant l'année 2018, l'ARCEP attribuera des expérimentations pour identification des cas d'usages et collecte de données sur l'exposition. En 2018, l'ARCEP se chargera d'obtenir la libération des fréquences nécessaires pour la 5G : si les fréquences 700 et 1800 MHz sont déjà disponibles pour les télécoms (en 3G ou en 4G), l'ARCEP doit obtenir de l'Agence Nationale des Fréquences (ANFr) la libérations des fréquences 3,5GHz et 26GHz. Les fréquences 3,5 GHz et 26GHz sont attribuées aux radars de l'aviation civile, au Ministère des Armées, le Centre National d'Etudes Spatiales (CNES) et Météo France (service météo).

Les premiers smartphones en 5G commenceront à apparaître au second semestre 2018. L'ARCEP attribuera des fréquences avec des obligations en 2020, avant une commercialisation de la 5G dans une grande ville. Les opérateurs 5G devront couvrir les principaux axes de transports en 2025.

Commentaires