L'ARCEP apporte son accord à la nouvelle répartition des zones AMII entre Orange et SFR

Business

<p>L'ARCEP a apporté son accord sur la nouvelle répartition des zones AMII par Orange et SFR. Néanmoins, les opérateurs ont jusqu'à fin 2020 pour couvrir toutes les zones en fibre FTTH, juridiquement opposables. Le gendarme émet des réserves sur le passage du réseau de Numericable en FTTH voulu par SFR.</p>

Orange et SFR ont présenté au Gouvernement des engagements sur le déploiement du FTTH dans les zones AMII. Ces engagements comprennent une nouvelle répartition entre Orange et SFR des zones à déployer.

Ainsi, Orange propose de s'engager sur 2978 communes, soit environ 11,10 millions de prises à couvrir, tandis que SFR propose de s'engager sur 641 communes, soit environ 2,55 millions de prises à couvrir. En réalité, Orange transfère les dossiers de déploiement FTTH de 238 communes à SFR dont 172 communes initialement intéressées par Orange uniquement et 51 communes réattribuées à Orange lors de la vente à Numericable. SFR va également couvrir 53 communes du département du Rhône. Sur 8 communes, Orange et SFR s'engagent à couvrir chacun une partie de la commune. L'ARCEP veut en savoir plus sur la répartition dans les différentes communes afin d'éviter des installations doublon.

Mais l'ARCEP, Orange et SFR ne donnent pas les communes concernées. Ces modifications pourraient modifier la donne concernant la disponibilité des opérateurs présents. En effet, si Orange et SFR sont présents sur les réseaux de l'autre, Bouygues Telecom et Free ont choisi de souscrire à un co-financement sur des communes gérées par Orange. La transition vers SFR pourrait revoir les engagements.

Commentaires