[Brève] Les anciens dirigeants de France Telecom renvoyés devant le tribunal correctionnel

Business

<p>Didier Lombard et six anciens dirigeants de France Telecom sont renvoyés devant le tribunal correctionnel de Paris sur le harcèlement moral durant la vague de suicides en 2009-2010. Orange défend ses anciens membres.</p>

Les procédures judiciaires autour de la vague de suicides chez France Telecom-Orange en 2008 à 2010, continuent leur parcours. Sept anciens dirigeants de l'opérateur, dont l'ancien PDG Didier Lombard, sont renvoyés devant le tribunal correctionnel de Paris. Ces sept anciens dirigeants sont accusés par des familles et des syndicats d'Orange d'être responsables du harcèlement moral ayant conduit aux suicides. La justice respecte la demande du parquet de renvoyer l'ancien PDG, son numéro deux, Louis-Pierre Wenes, l'ancien responsable des Ressources Humaines, Olivier Barbelot, et 4 cadres devant le tribunal.

Co-accusés avec ses dirigeants, Orange continue à rejeter les attaques contre la société et les anciens dirigeants. Pour l'instant, le tribunal n'a pas encore donné de date du procès.

Commentaires