Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Toulouse, première ville à couvrir son métro en 3G/4G

Station Jeanne d'Arc du Metro B de Toulouse

Alors que les résultats de l'ARCEP ne sont pas bons pour la couverture mobile dans les métros, le maire de Toulouse et Président de la régie de transports Tisseo a annoncé l'ouverture du réseau 4G dans le métro toulousain pour le 10 novembre.

A l'occasion de l'anniversaire des 3 ans de la French Tech Toulouse, Jean-Luc Moudenc, le mairie de Toulouse, président de Toulouse Métropole et président de Tisseo Collectivité, le syndicat des transports, a annoncé l'ouverture du réseau 3G/4G sur l'intégralité du métro le 11 novembre prochain. Une première en France.

Annoncé en 2015 puis repoussé en 2016, le réseau 3G/4G dans les deux lignes de métro toulousaines ouvrira ses antennes avec quelques jours de test. Le déploiement a été mené par Orange tandis que le financement de 10 millions d'euros nécessaires est assuré par les 4 opérateurs mobiles (Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR) et ZeFil, l'opérateur réseau de Toulouse Métropole en charge du réseau RIP pour les professionnels de la métropole toulousaine, à part égal (2 millions chacun). Au final, la participation de ZeFil devrait être nulle pour Toulouse Métropole grâce à la redevance pour l'exploitation du réseau payé par les opérateurs. Le réseau accueillera les 4 opérateurs dès son lancement.

Toulouse devient ainsi la première ville à couvrir intégralement son réseau de métro (2 lignes). Tisseo devrait être suivi par STAR Rennes (2 lignes avec TDF) en 2018 et de Tranpole Lille (2 lignes avec Orange) avec des premières stations couvertes début 2008 sur 13 stations de la ligne 1 et les dernières à fin 2019. La RATP devrait avoir fini de couvrir l'intégralité des stations de métro en réseau 3G/4G d'ici la fin de l'année et le renforcement des capacités dans les 100 plus importantes stations d'ici 2019. Le réseau parisien exploite déjà un réseau 2G utilisé par Bouygues Telecom, Orange et SFR. Lyon (Sytral) et Marseille (RTM) sont toujours en phase de discussions financières.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :