La 5G en France : c'est pour quand ?

La 5G est un sujet qui occupe le paysage médiatique depuis déjà quelque temps en France et dans le monde. Beaucoup d'informations circulent mais difficile de faire le tri entre le vrai et le faux sur ce nouveau réseau 5G. Quels seront les avantages de la 5G, comment fonctionne-t-elle et quand arrivera la 5G en France et dans le monde ? Suivez le guide pour un petit tour d'horizon 5G pour faire le point sur les avancées de cette technologie tant attendue.

Profitez de la 4G+ en attendant la 5G ! Plusieurs opérateurs proposent des forfaits 4G+. Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de vos besoins : 09 75 18 80 51 (lundi-vendredi 9h-21h ; samedi 10h-19h) ou demandez à vous faire rappeler gratuitement.

La 5G qu'est-ce que c'est ?

Dernière évolution des réseaux utilisés par les opérateurs mobiles, le terme 5G n'est finalement qu'une évolution logique des déclinaisons précédentes. La plupart d'entre nous est désormais habitué aux termes 2,3 ou 4G et comme on pouvait s'y attendre la 5G vient se placer dans cette suite comme 5ème génération. Pour rappel, le réseau 2G apparut en France en 1982 et permit pour la première fois l'envoi de MMS et l'accès à internet depuis son téléphone mobile.

De nombreuses améliorations successives des réseaux 2G et 3G ont abouti à la 4G en 2013 avec des débits théoriques de 150Mbit/s (les débits réels observés en France sont de 20 à 50Mbit/s en moyenne). La 5G est donc la dernière évolution de ces améliorations successives et promet pour le moment un débit 10 à 20 fois supérieur à celui proposé par la 4G. La 5G, comme les précédentes nouvelles générations de réseau mobile, annonce donc un débit bien plus rapide mais aussi la connexion de beaucoup plus d'appareils simultanément grâce au réseau 5G.

La 5G ouvre aussi beaucoup de nouvelles perspectives pour l'amélioration des applications de technologies récentes comme l'utilisation des drones pour les missions de sauvetage ou bien encore pour des technologies en cours de développement comme les voitures autonomes par exemple. La 5G en France est encore en phase de test, mais elle est déjà annoncée dans certaines zones de quelques pays comme l'Angleterre, les États-Unis ou la Corée du Sud entre autres.

La 5G comment cela fonctionne ?

Comme les systèmes cellulaires précédents, la 5G utilise un système de cellules (d'où vient d'ailleurs le nom cellulaire) qui divise un territoire donné en différents secteurs et envoie les données au travers des ondes radios.

La 5G va changer la manière dont se connectent nos smartphones à l'internet mais aussi la manière dont ces appareils se connectent les uns aux autres. La 5G se distingue d'ailleurs de toutes les générations précédentes sur 5 caractéristiques qui contribuent à la rendre bien plus performante : la vitesse, la latence, la couverture réseau, la capacité et la densité.

  • Comme pour les précédents passages d'une génération à l'autre, la 5G offre une vitesse de connexion bien supérieure à celle de la 4G. La plupart des sources s'accordent pour annoncer un débit 5G supérieur de 10 à 20 fois à celui de la 4G. Dans l'état de l'avancée de la 5G, il n'est pas encore possible d'évaluer avec certitude le débit réel que la 5G sera en mesure d'offrir. Ces estimations sont basées sur les tests déjà réalisés aux États-Unis, en Angleterre ou en Corée du Sud mais les résultats sont encore très variables et les réseaux sont encore loin d'être parfaitement configurés. On peut néanmoins quand même s'attendre à une vitesse de connexion bien plus conséquente que celle précédemment offerte par la 4G avec des débits avoisinants un maximum de 10Gbit/s (vitesse similaire à la fibre mais sur un réseau cellulaire mobile).

  • La latence est une autre caractéristique qui va considérablement s'améliorer avec le réseau 5G et qui offre encore plus de nouvelles perspectives qu'une simple amélioration du débit en 5G. La latence, c'est le délai de réponse entre l'envoi et la réception d'informations et elle est exprimée en millisecondes. Pour se situer, la 4G disposait déjà d'une latence très faible évaluée à 100-200ms déjà plus rapide qu'un être humain dont la latence est évaluée à 300ms. La 5G réduit cette latence de façon exponentielle puisque son délai est évalué entre 5-1ms. Cette latence correspond à un délai presque nul ce qui permet une interaction en temps réel et ouvre la porte à de nouvelles avancées technologiques. Ce temps de latence minime va permettre ainsi l'évolution, l'intégration et la diffusion des technologies de réalité virtuelle, de réalité augmentée, de pilotage de drones et le développement des voitures autonomes entre autres.

  • La couverture réseau 5G sera aussi considérablement améliorée. La première distinction de la 5G, c'est son utilisation de fréquences plus élevées exprimées en ondes millimétriques (supérieures à 24Ghz) qui permet à la fois des débits 5G bien supérieurs mais aussi la connexion de beaucoup plus d'appareils simultanément. L'utilisation des ondes millimétriques permet aussi de réduire la taille des antennes qui contiendront alors beaucoup plus de capteurs et ainsi accroître encore plus la capacité générale du réseau 5G. Ces nouvelles antennes utilisent une technologie appelée Massime Mimo (de l'anglais "Multiple Input Multiple Outpout" traduit en français par entrées multiples, sorties multiples).

Les fréquences 5G Bien que la 5G utilisera les ondes millimétriques qui proposent des débits plus élevés et permettent de connecter beaucoup plus d'appareils, ces ondes ont aussi une portée bien moindre. Le réseau 5G utilisera aussi en parallèle des fréquences bien inférieures situées entre 1-6GHz pour adapter le signal en fonction de l'usage requis ou de l'appareil connecté.

Beamforming est aussi une nouvelle technologie que le réseau 5G va mettre à profit. Le Beamforming, au lieu de diffuser le signal dans toutes les directions, peut non seulement pointer le signal émis directement vers tous les dispositifs dans son champ d'action mais aussi suivre ce signal et l'appareil en question. Le Beamforming vient compléter les nouvelles antennes développées qui utilisent le Massive Mimo en permettant une réduction des interférences et en étant beaucoup moins énergivore par cette capacité à localiser et à suivre les appareils connectés en orientant le signal précisément sur ceux-ci.

Massive MIMO Massive Mimo est une technologie que la 4G avait commencé à effleurer en équipant des antennes cellulaires de 4 émetteurs/récepteurs. La technologie Massive MIMO permet d'équiper ces nouvelles micro antennes de 64 émetteurs/récepteurs dans une station de taille réduite. La taille de cette station correspond à celle d'une mallette alors qu'avant la taille se rapprochait de celle d'un réfrigérateur.

La combinaison des antennes Massive MIMO et du beamforming contribuent ainsi à une plus grande capacité et densité du réseau 5G pour les appareils connectés (plus d'appareils connectés simultanément dans une zone plus réduite).

La combinaison de l'amélioration de tous ces facteurs comme la vitesse, la latence, la densité, la capacité et la couverture réseau va permettre une capacité globale accrue des réseaux 5G et une densité du nombre d'appareils connectés bien supérieure à celle que nous propose actuellement la 4G. Quelles avancées technologiques et quels changements va provoquer la 5G en France et dans le monde ?

Quels sont les avantages du réseau 5G ?

Les avancées technologiques permises par la 5G

Nous avons vu précédemment tous les avantages techniques du réseau 5G et sa supériorité que ce soit en matière de vitesse, latence ou de couverture réseau. Hormis le fait de bénéficier d'un réseau plus performant et plus rapide, quels sont alors les avantages concrets du réseau 4G ?

Le réseau 5G va surtout permettre de mettre en place et de développer de nombreuses technologies dont nous entendons déjà parler depuis quelques dizaines d'années pour certaines. La 5G va ainsi autoriser la mise en place et la systématisation de beaucoup d'innovations technologiques comme l'internet des objets (IoT pour "Internet of Things" en anglais), les véhicules autonomes ou bien encore la réalité virtuelle (VR ou "Virtual Reality" en anglais).

La réduction du temps de latence est pour beaucoup dans cet océan de nouvelles possibilités. En ce qui concerne les véhicules autonomes, on comprend assez facilement que le temps de réaction et la vitesse de l'échange d'information se doit d'être au plus proche de l'instantané et c'est ce que permettra la 5G. Cette avancée laisse entrevoir un futur pas si lointain, où l'on pourra regarder un film en ultra HD téléchargé en quelques secondes lors d'un trajet en voiture, tout en laissant le soin à celle-ci de nous conduire sain et sauf jusqu'à destination.

Une autre application possible pourrait par exemple autoriser un chirurgien basé à Paris a opérer un patient situé à Nice. Si le temps de réaction est assez insignifiant pour que la procédure de chirurgie à distance ne subisse pas de délai par rapport à une intervention en conditions réelles, la 5G pourrait ainsi faciliter ce type d'interventions.

La VR est une autre technologie qui va bénéficier grandement des améliorations proposées par la 5G surtout grâce à la vitesse de débit 5G. La VR qui demande une latence et des débits extrêmements rapides pourra désormais proposer des jeux multi-joueurs en réalité augmentée avec des vidéo à 360 degrés sans aucun délai.

L'internet des choses et la domotique vont tous deux bénéficier de cette avancée 5G. La capacité et la densité accrue du réseau 5G permettra des objets connectés de plus en plus efficaces comme des baskets produisant des statistiques de performances en temps réel, des objets allant d'un réfrigérateur à un train qui pourront être surveillés constamment en temps réel et ainsi anticiper les problèmes ou les éventuelles réparations avant que ces machines ne cessent de fonctionner. La systématisation des capteurs de mouvement ou de lumière pourront aussi réduire drastiquement la consommation d'énergie des éclairages de rue dans les villes par exemple.

Ces améliorations vont devoir attendre encore quelque temps avant la réalisation d'un réseau 5G performant, d'ailleurs qu'en est-il concrètement du déploiement la 5G ?

Vous souhaitez disposer d'un forfait mobile avec des débits de connexion plus rapide ? Les forfaits 4G+ disposent du débit de connexion le plus élevé. Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires et vous propose les plus compétitives au : 09 75 18 80 51 (lundi-vendredi 9h-21h ; samedi 10h-19h) ou demandez à vous faire rappeler gratuitement.

Le déploiement de la 5G en France et dans le monde

Le déploiement de la 5G dans le monde

Le déploiemement de la 5G dans le monde

On parle déjà de réseaux 5G installés un peu partout dans le monde et même de smartphones connectés mais qu'en est-il exactement du déploiement de ce réseau dans la France et dans le monde ?

Selon le GSA (Global Mobile Supplier Association), dans son dernier rapport de janvier 2019, 201 opérateurs téléphoniques développent voire commercialisent la pré-5G dans 83 pays. En revanche, plus concrètement, seulement 11 opérateurs ont lancé un service 5G limité avec notamment AT&T et Verizon aux États-Unis, LG Uplus, KT et SK Telecom en Corée du Sud, Elisa en Finlande et en Estonie ou bien encore Vodacom au Lesotho entre autres.

Les pays d'Europe ne sont pas en reste avec notamment la Finlande et le réseau Elisa qui a d'ailleurs été l'un des premiers pays d'Europe a proposer une offre commerciale pour la 5G avec des forfaits mobiles pour le grand public. En Suisse, Swisscom fut aussi très rapide dans l'implantation de la 5G et propose aussi des offres et smartphones 5G pour ses clients, le réseau suisse a d'ailleurs passé un accord avec Elisa et SK Telecom pour que leurs clients puissent utiliser la 5G en itinérance dans les trois pays.

Les Sud-Coréens avec les Américains sont d'ailleurs certainement les plus "agressifs" dans le déploiement de la 5G dans le monde déjà aspirés dans une course frénétique qui ne fait que commencer.

La Corée du Sud arrive toujours d'ailleurs a conserver une longueur d'avance (même ténue) sur les Américains depuis la première utilisation du réseau 5G aux jeux olympiques d'hiver de PyeongChang de 2018. Samsung a lancé le premier smartphone 5G au monde, le Samsung S10 5G le 5 avril 2019 grâce à l'avancée du réseau 5G menés par les trois opérateurs sud coréen SK Telecom, KT et LG Uplus sur l'ensemble du territoire. Le titre de premier pays au monde avec une couverture nationale et des smartphones 5G revient ainsi aussi à la Corée du Sud.

Les Américains n'ont cependant pas dit leur dernier mot et de nombreuses villes tests 5G sont déjà en cours sur différentes zones du territoire selon les différents opérateurs. AT&T, Verizon, T-Mobile et Sprint ont déjà lancé des réseaux 5G mobiles limités en nombre d'abonnés dans des grandes villes comme Chicago, Minneapolis, Atlanta ou bien encore New-York.

La plupart des prédictions pour l'évolution du réseau 5G s'accordent sur des débuts pour tous les consommateurs entre fin 2019 et 2020 mais la construction du réseau 5G, même pour des pays comme les États-unis et la Corée du Sud faisant partie des pionniers, va demander encore du temps avant que celui-ci ne devienne le premier réseau cellulaire utilisé dans le monde. 5G Americas annonce qu'en 2023 ce sera 32% des connexions mobiles qui seront effectuées en 5G et selon Heo Won-seok (directeur de la politique des technologies de l'information) 30% des utilisateurs de réseau mobile en Corée du Sud utiliseront le réseau 5G en 2021 et 90% en 2026.

Le déploiement de la 5G en France

Les avancées du réseau 5G en France

La France a elle aussi pris relativement rapidement conscience des enjeux de la 5G et de l'importance de préparer un plan d'action pour son déploiement. La 5G en France est déjà à l'étude depuis mars 2017, date à laquelle l'ARCEP a publié un premier rapport sur la technologie 5G. Ce rapport fait suite au partenariat public-privé 5G-PPP (5G Public Private Partnership) initié en 2013 par la commission européenne et au "5G action plan" de l'Union européenne de 2016 qui donnent une vision globale et un plan d'action pour le déploiement de la 5G sur le territoire européen.

Dans ces grands axes, les objectifs sont de développer le réseau 5G en réunissant le maximum d'acteurs économiques et académiques et aussi de réduire la dépendance technologique auprès des États-Unis et de l'Asie. Le plan prévoit des optimisations systèmes depuis fin 2017 jusqu'à mi-2019 et les expérimentations grandeurs natures entre 2019 et 2020.

Bandes de fréquences 5G en France En France, les bandes d'utilisation pressenties pour la 5G se situeront entre 3,5Ghz et 26GHz. Pour l'instant, l'ARCEP autorise des utilisations temporaires de certaines ce ces fréquences par les opérateurs qui le sollicitent pour les tests 5G. La consultation publique a commencé depuis le 15 juillet avant la première phase d'acquisition définitive de fréquences (entre 3,4 et 3,8GHz) qui sera lancée à l'automne 2019 en France.

Comment se déroule alors le développement de la 5G en France selon les opérateurs ?

  • Le rapport de l'ARCEP de mars 2017 annonçait déjà la collaboration de Orange et Nokia officialisée en janvier 2017 pour le déploiement de tests de réseaux 5G en France. Paris, Marseille, Nantes et Lille constituent les 4 villes choisies par l'opérateur pour effectuer les premiers tests 5G avec 200 testeurs (particuliers et professionnels) prévus. Pour tester ce nouveau réseau, Nokia travaille à la conception de smartphones 5G expérimentaux qui pourront ainsi être utilisés pour récolter des données avant une commercialisation pour le grand public estimée pour courant 2020 au plus tôt. Orange et Ericsson se sont aussi associés depuis octobre 2016 et ont été rejoint par le groupe PSA (Peugeot) en janvier 2017 pour des expérimentations sur l'IoT et les voitures connectées.

  • Bouygues de son côté a déjà lancé un pilote 5G dans la ville de Bordeaux en juillet 2018 pour réaliser les premiers tests de déploiement de réseau 5G. Premier opérateur français à ouvrir un réseau 5G en France en conditions réelles, l'opérateur n'entend pas se laisser distancer par ses concurrents. Le 4 janvier 2019, Bouygues a d'ailleurs réalisé le tout premier appel 5G à Lyon en partenariat avec Ericsson. Bouygues travaille cependant principalement avec Huawei pour le développement de la 5G en France. En plus de Bordeaux et Lyon, Bouygues a lancé des expérimentations 5G dans les villes de Paris, Velizy et Rouen. Tout comme Orange, Bouygues évalue la mise en service de la 5G au départ uniquement dans les grandes villes de France en 2020.

  • SFR comme ses concurrents se prépare aussi à l'implantation du réseau 5G en France. Début janvier 2019, SFR a lancé une expérimentation du réseau 5G à Nantes, en collaboration avec la SNCF, pour réaliser des tests de débit et estimer les bénéfices et apports de la 5G pour les applications dans le réseau ferroviaire. Toulouse est la seconde ville française choisie par l'opérateur pour les prochains tests de réseau 5G. SFR a aussi mis le pied à l'étrier 5G rapidement en développant une première connexion 5G en France sur une fréquence de 3,5GHZ en mai 2018 et en allumant la 5G à Paris dans l'Altice Campus pour la diffusion de multiples flux vidéos de très haute qualité en simultané.

  • Free contrairement aux autres opérateurs n'a pas beaucoup communiqué sur la 5G et n'a encore obtenu aucune fréquence test sur les 208 sites mobiles 5G que l'ARCEP a déjà accordé pour les diverses expérimentations 5G en France des différents opérateurs. À ce jour Orange détient 130 sites 5G autorisés contre 53 pour Bouygues et 25 pour SFR. Free a aussi demandé des fréquences auprès de l'ARCEP pour expérimenter la 5G mais plus tardivement et a obtenu une autorisation en avril dernier. Free a apparemment déjà réalisé des tests 5G en laboratoire et prévoit semble-t-il de réaliser des tests en collaboration avec Nokia dans la capitale. Cela reste néanmoins hypothétique, l'opérateur n'ayant pas encore communiqué officiellement sur le sujet.

La 5G est donc bien en route en France mais ce n'est encore que le début et il faudra attendre 2020 dans les grandes villes pour pouvoir expérimenter la première version du réseau 5G dans l'hexagone. L'objectif fixé par l'ARCEP pour chaque opérateur est de couvrir deux villes de 150 000 habitants en 5G sur minimum 50% de leur surface.

Ces premiers réseaux 5G avec des débits minimum fixés à 240Mbit/s malgré une vitesse déjà bien meilleure que la 4G (avec des pics à 30Mbit/s) seront encore loin de ce que nous sommes en droit d'attendre de la 5G dont les estimations s'accordent sur un débit de 1Gbit/s en moyenne. De nombreuses inconnues demeurent encore et il est probable qu'avant 2022 en plus de n'être disponible qu'en agglomération, la 5G ne soit pas encore utilisée à pleine capacité.

Une autre inconnue demeure aussi sur les smartphones 5G qui seront aussi les principaux vecteurs du réseau 5G dans un premier temps.

Smartphones 5G : quelles avancées en France et dans le monde ?

les smartphones 5G en France et dans le monde

Les premiers smartphones 5G commencent tout juste à pointer le bout de leur nez en 2019 pour supporter ce nouveau réseau. La Corée du Sud fut la première au monde a sortir un smartphone 5G à savoir la version 5G du Samsung S10, le 5 avril 2019. Sortie aussi rendu possible par le développement des réseaux 5G dans tout le pays par les principaux opérateurs sud-coréens.

Depuis la sortie du S10 5G de Samsung, de nombreux fabricants lui ont emboîté le pas avec notamment LG qui a sorti le LG V50 ThinQ 5G disponible en juin aux États-Unis avec les opérateurs Verizon et Sprint et prévu cette année en Angleterre avec l'opérateur EE. Le constructeur chinois Oppo a sorti le Oppo Reno 5G qui est d'ailleurs le premier smartphone 5G disponible en Europe avec son arrivée en Suisse depuis début mai en collaboration avec Swisscom et sa vente en Angleterre depuis juin en partenariat exclusif avec EE. Le OnePlus 7 Pro 5G est aussi disponible en Angleterre depuis fin mai encore une fois auprès de l'opérateur EE.

Motorola a aussi développé le module Moto Mod 5G, un module externe qui, accroché au Moto Z4, permet d'utiliser la 5G aux États-Unis. La bonne nouvelle c'est que ce module externe est aussi compatible avec les précédents modèles Z2 et Z3. Xiaomi a lancé le Mi Mix 3 5G en Angleterre en mai et fut ainsi le premier smartphone 5G vendu en Angleterre. Plus au nord encore de l'Europe, ZTE a lancé le Axon 10 Pro 5G en Finlande le 30 mai en collaboration avec le réseau leader du pays Elisa.

Huawei a aussi prévu l'arrivée de la 5G avec le Huawei Mate 20 X 5G qui doit sortir prochainement et le Huawei Mate X premier smartphone pliable qui disposera de la 5G et dont la date de sortie n'a pour le moment pas été confirmée.

Apple n'a rien annoncé pour le moment, ce qui n'est pas surprenant si l'on se base sur sa stratégie lors de l'arrivée de la 4G où Apple avait pris son temps avant de sortir des iPhone compatibles. Ming-Chi Kuo, un des analystes Apple les plus repectés au monde, a cependant annoncé que les trois prochains iPhone de 2020 seraient compatibles 5G notamment suite au récent rachat de la division modem de Intel pour 1 milliard de dollars.

En ce qui concerne la France, les smartphones 5G ne devraient pas tarder à arriver avec notamment le Huawei Mate X et le Xiaomi Mi Mix 3 qui sont tous les deux prévus pour être commercialisés en France avant la fin de l'année. Le Huawei Mate X, premier smartphone pliable de la marque chinoise, sera néanmoins proposé au prix de 2229€ ce qui ne sera pas à la portée du plus grand nombre. Le Xiaomi Mi Mix 3 sera proposé à un prix plus raisonnable de 649,99€.

Orange a par ailleurs présenté un smartphone 5G au MWC 2019 (Mobile World Congress) de Barcelone qui est produit par le constructeur chinois ZTE. Peu d'informations sont disponibles sur ce smartphone 5G qui ne devrait pas être commercialisé avant 2020 cependant.

Pour être honnête, vu l'avancement du plan de déploiement de la couverture réseau 5G en France qui ne commencera pas vraiment à être effective et accessible au grand public courant 2020 (et ce de manière encore très partielle), les smartphones 5G qui sortiront cette année n'auront que très peu d'utilité pour les abonnés français.

On vous conseille donc d'attendre 2020 avant de vous lancer dans l'aventure 5G qui promet d'être encore pleine de rebondissements !

Vous désirez souscrire un forfait mobile avec votre smartphone ? Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires et vous propose les mieux adaptées à vos besoins : 09 75 18 80 51 (lundi-vendredi 9h-21h ; samedi 10h-19h) ou demandez à vous faire rappeler gratuitement.

Commentaires