Une amende de 25 millions d'euros pour Apple et ses mises à jour ralentisseurs

Business Brève
Logo DGCCRF

Apple a décidé de résoudre l'enquête de la DGCCRF sur les mises à jour ralentisseurs d'iOS en 2017. La DGCCRF en a conclu une pratique commerciale trompeuse par omission pour défaut d'information. Le groupe de la Pomme préfère donc payer une amende de 25 millions d'euros.

En décembre 2017, Apple a diffusé une mise à jour d'iOS pour les iPhones et iPad, mais ais les utilisateurs d'iPhone ont remarqué un ralentissement du fonctionnement de leurs appareils avec les mises à jour 10.2.1 et 11.2. Ils comportaient un dispositif de gestion dynamique de la l'alimentation, qui pouvaient ralentir le fonctionnement des iPhone 6, 6S, SE et 7 lorsque la batterie est ancienne. Cette mise à jour a forcé des consommateurs de changer de batterie ou à acheter un nouveau modèle.

L'association Halte à l'Obsolescence Programmé (HOP) a obtenu une enquête sur un délit d'obsolescence programmé par le Parquet de Paris avec la DGCCRF. Le service d'enquête de la DGCCRF ont conclu à un défaut d'information pour une pratique commerciale trompeuse par omission. Apple a négocié un "plaidé coupable" avec le Procureur de la République et écope d'une amende de 25 millions d'euros et la publication d'un communiqué sur le site Internet d'Apple.

Commentaires