Nvidia met la main sur ARM

Actu Mobile
Mobile

Le fondeur américain nVidia, connu pour ses puces graphiques, annonce l'acquisition du britannique ARM, spécialiste dans la modélisation des processeurs (mobile), auprès du japonais SoftBank. L'opération va coûter 40 milliards de dollars, dont une prise de participation de SoftBank dans nVidia.

Le fondeur de puces nVidia annonce l'acquisition d'ARM auprès de Softbank pour 40 milliards de dollars. Cette opération est très importante pour les 3 acteurs. nVidia payera Softbank avec 21,5 milliards en action nVidia (10% du capital) et 12 milliards de dollars en cash dont 2 à la signature. Les employés d'ARM recevront 1,5 milliard d'actions nVidia. Softbank va ainsi récupérer du cash, mis en difficulté par des investissements douteux.

ARM est un concepteur de puces : il propose des modèles de puces sous licence que des fondeurs peuvent ainsi fabriquer. L'architecture ARM permet aussi de cumuler processeurs (central et graphique), mémoires et contrôleurs de périphériques dans une même puce. Cette configuration en a fait l'architecture de choix pour les appareils mobile (smartphone, tablette, voiture, routeur, box,...). Les fondeurs ayant choisi ARM sont Apple, Broadcom, HiSilicon (Huawei), Mediatek, NXP, Qualcomm, STMicroelectronics, Toshiba,...

En récupérant ARM, nVidia fait une entrée fracassante dans les processeurs mobile. Il pourra profiter de l'architecture ARM pour intégrer les puces graphiques nVidia et créer ses propres processeurs centraux. Il corrige un défaut de nVidia face à ses concurrents Intel et AMD (avec feu-ATI). Avec sa division processeur graphique, nVidia confirme également sa position dans le traitement pour l'IA. nVidia ne changera pas le modèle d'ARM ni les employés au Royaume-Uni.

Commentaires