Les opérateurs allemands gagnent leur licence 5G pour 6,5 milliards d'euros

Mobile
Actu Mobile

Près de 500 tours de négociations, les 4 opérateurs allemands (Deutsche Telekom, Vodafone, Telefonica O2 et 1&1 Drillish) ont payé 6,5 milliards d'euros pour se partager les 300 MHz de fréquences utilisables en 5G.

Les opérateurs allemands et l'Etat fédéral ont terminé leur phase de négociation. Pour la 5G, l'Etat fédéral allemand avait mis en négociation le partage d'une bande de 300 MHz dans les 3,6 GHz. L'Etat allemand a réservé 100 MHz pour les industriels. Outre les 3 opérateurs mobile 3G/4G allemand, Deutsche Telekom (T-Mobile), Vodafone et Telefonica-O2, le MVNO Drillissh, racheté par United Internet (1&1), a décidé de se lancer dans les négociations. Chacun voulait 100 MHz de fréquences.

300 MHz disponibles pour 400 MHz demandées : moins de fréquences disponibles que de demandes. Les négociations auront duré 3 mois après 497 tours de discussions. Pour 6,49 milliards d'euros, les 4 opérateurs obtiennent plus de 50 MHz de fréquences chacun : 90 MHz pour T-Mobile et Vodafone, 70 MHz pour O2 et 50 Mbps pour Drillish.

En France, l'ARCEP n'a pas encore donné les modalités d'attribution, mais elle ne devrait pas choisir comme en Allemagne. L'Italie a attribué 4 licences pour 6,55 milliards d'euros. En plus de l'attribution des fréquences 3,6GHz, les allemands ont aussi attribué des licences dans la bande 2,1GHz (3G/4G) pour 2,4 milliards d'euros.

Commentaires