Les éditeurs utilisant Chromium rejettent le Manifest de Google pour Chrome

Actu internet

Opera, Brave et Vivaldi, utilisant Chromium, ne veulent pas du nouveau Manifest de Google concernant les extensions. Ce dernier limite les bloqueurs de publicité.

Les éditeurs Opera, Brave et Vivaldi ont montré leur hostilité à ZDNet contre les nouveaux protocoles Manif de Google pour les extensions. Cette nouvelle version viendrait limiter les fonctions de blocages de certaines extensions anti-publicités.

Les 3 éditeurs utilisent Chromium, la version Open Source de Google Chrome, pour développer leur navigateur. Sur la question des extensions, ils doivent respecter le Manifest (règles) de Google. Alors que Google va limiter les extensions, les 3 éditeurs ont décidé de ne pas les limiter pour garder les fonctions nécessaires actives. Brave et Opéra intègrent leur propre bloqueur de publicité. Vivaldi a déjà ré-introduit des fonctionnalités dans son navigateur que Google a retiré de Chromium.

Commentaires