Le réseau des métros de la RATP est couvert en 3G/4G

Mobile
2g 3g 4g

Avec 6 mois de retard sur les dernières prévisions, la RATP et les quatre opérateurs mobiles ont terminé de couvrir les tunnels et stations du métro parisien. Les abonnés peuvent ainsi profiter des débits de la 4G lors de leur voyage souterrain.

En 2015, la RATP annonçait la couverture de son réseau de métro et de RER intégral en 3G/4G d'ici la fin 2017. Hélas, pour la régie de transports parisiens, en 2018, la couverture 3G/4G ne concerne qu'un tiers avec la couverture des stations et des tunnels des lignes de RER A et B et de la ligne de métro 1. Ainsi, 120 stations et gares étaient couvertes, incluant les stations de surface. La RATP a expliqué le retard pris par l’exiguïté des locaux techniques des stations de métro, la proximité avec les équipements vitaux pour l'exploitation du métro et les travaux de nuit (pendant les périodes de fermeture au public, soit de 1h à 5h). Du coup, la RATP a reporté à la fin 2019 pour l'intégralité du réseau métro+RER.

La RATP a travaillé avec les opérateurs mobile (Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR). Les réseaux des 4 opérateurs sont mutualisés par les installations de la RATP. Malgré les contraintes, 3000 antennes, 280 locaux techniques et 300 km de câbles ont été déployés pour fournir 321 sites télécoms qui couvrent 304 stations souterraines (accès, quais et tunnels). Les équipements des opérateurs mobiles ont été répartis sur 3 salles dédiées. Les réseaux 3G/4G des opérateurs sont maintenant disponibles sur l'ensemble du réseau métro de la capitale.

Le groupe de transports parisien met en avant d'avoir couvert son réseau de transport historique, devant l'Underground de Londres ou l'U-Bahn de Berlin. Mais reste en retrait par rapport à des réseaux français (et plus récent) : Toulouse, Lyon, Rennes et Lille.

Commentaires