Le contrôle parental par défaut pour Mr Macron

Intro Contrôle parental

Lors de la journée internationale des droits de l'enfance, le président de la République, Emmanuel Macron, donne six mois aux opérateurs Internet pour activer le contrôle parental par défaut. Il demande à son gouvernement d'augmenter les sanctions pour la consultation d'images pédopornographiques.

Lors d'un discours à l'UNESCO, le Président de la République française, Emmanuel Macron, a annoncé plusieurs dispositions pour lutter contre les violences aux enfants.

Le Président de la République demande aux opérateurs (mobile, FAI, services Internet,...) de fournir un contrôle parental par défaut, disponible à la demande actuellement. Il leur donne 6 mois pour proposer un service de contrôle parental et de l'imposer à leur client (intégré aux OS, dans les box ou les réseaux). Les opérateurs fournissent des solutions de contrôle parental gratuitement, mais également des services Premium payants. Cependant, peu d'abonnés ne profitent ou n'ont connaissance de ces solutions.

Pour les sites pornographiques, le Président demande une meilleure détection des mineurs (moins de 15 ans) sur leur services. Le Président donne également un délai de 6 mois aux opérateurs. Les sites ne respectant pas cette limitation aux mineurs pourront être bloqués. Dans les 2 cas, au-delà des 6 mois, l'Etat lancera une loi pour faire respecter cette volonté.

Le Président de la République demande au ministère de la Justice de durcir les sanctions pour consultation d'images pédopornographiques. L'utilisation d'images va être portée à 5 ans avec inscription dans une base dédiée pour interdire de travailler auprès d'enfants. Les directeurs de crèches, d'écoles, de clubs de sport ou d'associations agrées devront consulter ce fichier avant toute embauche.

Mis à jour le
 
 

Bon Plan Mobile

Syma
Forfait 140Go à 9,90€ :
profitez d'un forfait complet avec appels vers l'international

Voir l'offre