L'Autorité de la Concurrence condamne Google à une amende de 220 millions d'euros

Logo Google

L'Autorité de la Concurrence condamne Google pour position dominante dans la gestion des publicités en ligne auprès des éditeurs, à une amende de 220 millions d'euros.

Sollicitée par des groupes de médias, dont News Corp (Fox), groupe Le Figaro et le groupe Rossel La Voix, l'Autorité de la Concurrence s'est intéressée au marché des serveurs publicitaires pour éditeurs de sites web et applications mobiles.

Durant son enquête, l'Autorité a constaté une préférence de ses outils de publicité Google Ads pour les annonceurs dans les publicités proposées aux éditeurs, via les 2 services pour éditeurs que sont DFP et SSP AdX, regroupés sous la marque Google Ad Manager. DFP permet aux éditeurs de sites de vendre leurs espaces publicitaires, tandis que SSP AdX permet d'organiser les enchères des espaces publicitaires des éditeurs aux annonceurs. Dans les 2 solutions, les publicités via Google Ads sont fortement représentées par rapport aux publicités des solutions tierces, dont ceux des régies propres des éditeurs.

Face aux pratiques de Google et sa position dominante dans le domaine de la publicité en ligne, l'Autorité de la Concurrence a condamné l'éditeur de solutions. Cependant, Google a décidé de plaider coupable avec une transaction et des engagements. L'amende est ainsi réduite à 220 millions d'euros tandis que les engagements comprennent une meilleure interopérabilité entre Google Ad Manager avec les solutions tierces et la fin de l'avantage de Google sur les publicités affichées.

Mis à jour le

Bon Plan Mobile

Prixtel
Forfait Le petit 40Go à 4,99€, jusqu'au 26/10 :
profitez d'un forfait flexible de 40 à 60Go

Voir l'offre