L'ARCEP étudie l'ouverture de fréquences dans les DROM de l'océan indien

Logo ARCEP

Après les DROM des Antilles, l'ARCEP lance les consultations pour ouvrir des fréquences dans les DROM de l'océan indien : 700 MHz et 3,5GHz à la Réunion, 700 et 900 MHz à Mayotte.

Après les DROM des Antilles (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Saint Barthelemy et Saint Martin), l'ARCEP a lancé des consultations sur les DROM de l'océan indien (Mayotte et La Réunion).

Des enchères sur le 700 MHz et 3,5 GHz

Ainsi, le régulateur des télécoms veut attribuer 30 MHz sur les fréquences 700 MHz à Mayotte et La Réunion et 380 MHz sur les fréquences 3,5GHz à la Réunion. Il va découper les fréquences 700 MHz en blocs de 5 MHz et les fréquences 3,5GHz en blocs de 20 MHz. Comme en métropole, les blocs seront attribués à l'aide d'enchères et, sur le 700MHz uniquement, d'obligations supplémentaires.

Ainsi, sur le 700MHz, si 4 opérateurs ou moins acceptent d'obligations supplémentaires (un service de THD fixe, l'activation de Voix sur WiFi (VoWiFi), la transparence sur les prévisions de déploiement et sur les pannes de réseau), 1 bloc sera attribué au tarif de réserve, déterminé par le Gouvernement. Le reste des fréquences (au moins 20 MHz) seront mises aux enchères. Cependant, les opérateurs ne pourront pas dépasser les 15 MHz sur la fréquence 700 MHz et 30 MHz cumulés sur les fréquences 700, 800 et 900 MHz. Les opérateurs leaders (Orange et SFR) seront ainsi limités (10 MHz en 800MHz et 12,4 MHz en 900 MHz) à 1 bloc de fréquence en 700 MHz

Pour les fréquences 3,5GHz, l'ARCEP met l'intégralité des 19 blocs aux enchères, sans avantages par obligations supplémentaires. Ces enchères vont intéresser les opérateurs locaux : Telco OI (Free Réunion et Only Mayotte), Orange et SFR Réunion à Mayotte et la Réunion, BJT Partners (Maore Mobile) à Mayotte et Zeop Mobile à La Réunion. Ces 2 fréquences vont être utilisées pour ouvrir la 5G sur les départements ultramarins.

Une attribution par acteurs sur le 900 MHz à Mayotte

A Mayotte, l'ARCEP va attribuer 2,6 MHz sur les fréquences 900 MHz. Cependant, contrairement à La Réunion, le gendarme va demander aux opérateurs ayant moins de 5 MHz sur le 900MHz, s'ils sont intéressés. Actuellement, seul Maore Mobile (BJT Partners) avec 3,4 MHz peut être demandeur. S'il refuse, l'ARCEP va se tourner vers les opérateurs ayant moins de 10 MHz. Actuellement, seul Only Mayotte (Telco OI) avec 8,8 MHz peut y prétendre. Enfin, l'ARCEP se tournera vers les 2 autres opérateurs (Orange avec 10 MHz et SFR Réunion avec 12,4 MHz).

Par ce fonctionnement, l'ARCEP veut ainsi améliorer la couverture et la concurrence en favorisant les petits opérateurs (Maore Mobile et Only Mayotte).

Mis à jour le
 
 

Bon Plan Mobile

Syma
Forfait 50Go à 9,99€ :
profitez d'un forfait complet avec appels vers l'international

Voir l'offre