L'application StopCOVID disponible sur Android et iOS

bluetooth
Mobile

Le gouvernement a mis en ligne, avec retard, son application de traçage contre le COVID. Cette dernière permet d'utiliser le Bluetooth pour suivre et avertir les passants et ses amis de la contamination par le COVID-19. Contrairement à une rumeur, elle n'est pas pré-installée sur les smartphones.

Avec du retard (prévu pour le 11 mai), le gouvernement a déployé son application StopCOVID sur le Google Play Store d'Android et l'AppStore d'Apple. L'application StopCOVID doit permettre de signaler une suspicion de la maladie COVID-19 suite à la rencontre d'un porteur de la maladie. Elle utilise le Bluetooth des smartphones et tablettes pour détecter les contacts susceptibles de transmission.

Une fois installée, l'application émet un identifiant (un pseudonyme) généré par le serveur central sur le Bluetooth. Les autres appareils équipés de l'application enregistrent les identifiants rencontrés et les transmettent au serveur central. Lors qu'un utilisateur est testé positif, il informe l'application via un QRCode ou un code manuel fourni avec le test. L'application envoie l'alerte au serveur qui transmet cette dernière aux personnes en contact. Ces derniers devront ensuite voir leur médecin pour tester la maladie.

Le gouvernement a choisi un consortium de sociétés et administrations françaises pour développer l'application et les serveurs. L'application n'utilisera pas le système de détection concurrent et développé par Apple et Google pour le traçage. Hélas, sans le passage par ce système, l'application utilise le service d'activation en permanence pour éviter la limitation du Bluetooth sur Android (pour préserver la batterie, le Bluetooth est désactivé au bout de quelques minutes). Pour réussir, il faudrait que l'application soit installer sur plus de 70% de la population. Autre problème : sans utiliser le système d'Apple et Google, l'application StopCOVID est incompatible avec les autres applications de traçabilité des autres pays.

N'utilisant pas le service d'Apple/Google, l'application n'a pas pu être préinstallé sur Android et iOS, contrairement à une rumeur. Les "découvertes" concernent l'activation du système Apple/Google sur iOS et les métriques d'Android : l'application StopCOVID n'utilisant pas le service commun, le service ne peut pas être activé, tandis que les métriques d'Android permettent d'envoyer des rapports en cas de plantage.

Commentaires