La DGCCRF lance une enquête pour une migration forcée de bouquet Canal+

Business
Logo Canal

Mauvais temps pour Canal+. L'opérateur continue à perdre des abonnés à ses bouquets, malgré l'aide de Free et d'Orange. La DGCCRF semble s'attaquer à de la vente forcée suite à la migration d'abonnés vers des formules chères.

Le groupe Canal continue la fuite des clients, malgré l'aide des FAI Bouygues Telecom, Free et Orange.

Toujours la fuite des abonnés

Au 30 juin, Canal+ compte 4,583 millions d'abonnés à un bouquet Canal+, en baisse de 209 000 clients sur un an, dont 167 000 depuis le début de l'année et 68 000 dans le deuxième trimestre. Le distributeur ne semble pas arriver à empêcher la perte de clients, mais il est arrivé à limiter les effets.

Le groupe a cherché à limiter la casse avec les partenariats des opérateurs : Canal+ Séries avec BBox, Famille et Panorama by Canal chez Free, Famille by Canal et bouquet Canal+ avec Orange en Fibre. Mais Canal+ n'attire pas non plus : 3,076 millions, soit une perte de 54 000 sur un an, dont 17 000 depuis le début d'année et 9000 sur le deuxième trimestre.

Des migrations forcées

Selon La lettre A, la DGCCRF semble s'attaquer à un comportement étranger de Canal+. Durant le printemps, Canal a proposé à des abonnés Canal+ de migrer vers des formules plus chères, moyennant un pack à moindre coût ou offert pendant 2, 3 ou 12 mois. La migration concerne 1 million d'abonnés, dont Canal profite pour augmenter son ARPU. La DGCCRF voit cette migration comme une vente forcée.

Commentaires