Google Stadia et Microsoft xCloud, le jeu vidéo en streaming

Internet Business
télévision sur plusieurs appareils

Après Sony et sa PlayStation Now et Valve et son Steam Link, Google et Microsoft ont présenté leur solution de jeu vidéo en streaming. Les connexions et les appareils vont être sollicités par ces services.

Le jeu vidéo utilise de plus en plus l'accès Internet. D'abord, limités à un simple accès entre joueur via des plateformes comme Goa de Wanadoo ou Battle.net de Blizzard, ou téléchargés les correctifs, les MMORPG ont augmenté la consommation de données. Avec le Cloud Gaming, l'ordinateur s'exporte ou la diffusion se développe hors du réseau local. Les distributeurs de jeux vidéo l'ont compris et s'y attellent, notamment Valve, Microsoft, Google et Sony. Pas de nouvelles de Nintendo sur ce domaine.

Steam Link, le jeux PC sur TV

En novembre 2015, l'éditeur Valve lance le système de jeu vidéo sur TV avec un matériel, le Steam Link. Ce boitier utilise SteamOS, basé sur Linux, pour permettre d'utiliser la bibliothèque Steam depuis un téléviseur HDMI, façon console de salon. Mais face au manque d'intérêt des joueurs PC, Valve change son fusil d'épaule : il abandonne le boitier en novembre 2018 et développe des applications Android et iOS.

Mais Valve est retoqué par Apple pour l'application iOS. Il faudra attendre mai 2019 pour la mise à disposition sur iOS. Les jeux sont gérés par l'ordinateur ayant Steam et le rediffusent sur le smartphone via le WiFi. Samsung intègre Steam Link sur ses TV connectées tandis que Valve libère une version RasberryPi 3 de SteamOS, permettant d'utiliser le Link sur ce modèle.

PlayStation Now, la console de salon sur toutes les plateformes

Sony a développé, avec la PlayStation 3, un système de second écran avec ses consoles portables PSP et PS Vita, le PlayStation Remote. Le système a ensuite était étendu à la PS4. Mais le fiasco de la PSVita oblige Sony Interactive Entertainment de travailler sur une sortie hors de l'écosystème Sony. En octobre 2014, PlayStation Remote est lancé sur smartphone et tablette Sony Xperia avec la manette Sony DualShock 4 obligatoire. Il faudra attendre Avril 2016 pour que le PS Remote soit étendu à Windows et macOS, toujours avec la manette DualShock 4.

En 2015, Sony lance un service de jeux vidéo en cloud PlayStation Now pour jouer sur PC Windows, téléviseurs Sony Bravia et consoles PlayStation (PS3, PS4 et PS Vita), avec un débit minimum de 5 Mbps. Ce dernier donne accès à plus de 600 jeux en streaming dont 250 jeux PS4. L'abonnement PlayStation Now est facturé à 14,99€/mois ou 99,99€/an (en promotion Days of Play à 69,99€ pour 1 an).

Shadow, le précurseur français

Créé en 2015, les Français de Blade imaginent un boitier permettant d'accéder à un ordinateur, une machine virtuelle, pour exploiter les jeux vidéo PC sans problème de latence. Le boitier Shadow permet de connecter une machine virtuelle sur un des serveurs (cloud) afin de bénéficier d'un ordinateur sous Windows 10, et y installer ses jeux vidéo pour en profiter sur toutes les plateformes : ordinateurs sous Windows, macOS ou Ubuntu Linux, smartphone et tablette Android ou iOS.

Shadow propose son matériel Shadow Ghost ou Basic à 119,90€ puis un abonnement à 29,95€/mois avec engagement de 12 mois ou 39,95€/mois sans engagement. Le service nécessite entre 15 Mbps (HD) à 50 Mbps (4K).

Microsoft xCloud, la XBox en ligne

Au salon E3, lors de la conférence XBox, Microsoft a présenté les caractéristiques de la prochaine console XBox, mais également le service xCloud. Ce dernier permet de bénéficier de la plateforme de cloud Microsoft Azure pour jouer aux jeux XBox sur ordinateurs Windows ou macOS, smartphones Android ou iOS et consoles XBox. La sortie est prévue pour fin 2019.

L'offre xCloud devrait s'intégrer au service XBox Games Pass. Le Game Pass Ultimate (3,99€/mois pendant la Bétâ) remplace le XBox Live Gold (6,99€/mois) mais avec 100 jeux de haute qualité et les jeux offerts, autant sur XBox One que sur PC Windows 10. Pour l'instant, Microsoft n'a pas encore tout dévoilé.

Google Stadia, du jeux vidéo en streaming

Avant l'E3, Google a décidé de se lancer dans les jeux vidéo en cloud avec Stadia. Utilisant la puissance de son Google Cloud, il propose une plateforme permettant d'utiliser un ordinateur en ligne via un client pour ordinateur (Windows et macOS), la télévision via la Chromecast Ultra et les smartphones Pixel 3 et 3a. Par contre, il faudra acquérir les jeux sur la boutique interne de Google Stadia.

Le service existe en 2 formules : Basic avec diffusion en HD 1080p et en stéréo (avec un débit de 5 Mbps) et Pro avec diffusion 4K, son surround 5.1 (avec un débit de 30 Mbps) et des jeux offerts (Destiny 2 offert pour le premier mois). La version Pro est facturée à 9,99€/mois tandis que la version Basic est gratuite. Google propose un pack Fondateur à 129€ avec une manette Stadia, une Chromecast Ultra et 3 mois de Stadia Pro.

Commentaires