Free passe l'année 2020 sans trop de dommage

Logo Free

Iliad a présenté ses résultats pour l'année 2020. Free améliore son chiffre d'affaires (+10,1%) et sa base clientèle (+63 000 clients mobile et +262 000 clients Freebox) sur l'année. Il ne faut pas ignorer quelques alertes avec une dette en hausse à 7,747 milliards d'euros, suite à l'acquisition du polonais Play, et de la perte de 100 000 abonnés mobile sur le quatrième trimestre.

Le groupe Iliad a présenté ses résultats pour l'année 2020. Si l'année 2020 a été plutôt bonne malgré les confinement, l'acquisition de Play et le dernier trimestre de l'année provoquent des alertes dans les résultats. Cependant, le groupe avance certains objectifs.

Une année 2020 passée sous les réductions du confinement

Les chiffres de l'année 2020 comprennent l'acquisition de l'opérateur polonais Play. Le groupe améliore ses résultats financiers : sur l'année, le groupe a engrangé 5,871 milliards d'euros, en hausse de 10,1%, dont 674 millions d'euros pour l'Italie (+58%) et 200 millions d'euros pour Play en Pologne. Le chiffre d'affaires de Free dépasse les 5 milliards d'euros (5,004), en hausse de 1,9%, dont 75 millions d'euros (+16,3%) pour la division Entreprise (Jaguar Network et Scaleway). L'EBITDAaL du groupe atteint 1,957 milliards d'euros, en hausse de 18,4%, dont 2,021 milliards, en hausse de 6%, pour la France, et 70 millions en Pologne. L'investissement (CAPEX) du groupe s'est réduit à 1,859 milliard d'euros, en baisse de 6%, dont 1,312 milliard en France, en baisse de 18,3%. Le résultat net est un bénéfice de 420 millions d'euros, en baisse de 75,8%. L'endettement atteint 7,747 milliards, soit 3,19x de l'EDITBAaL, en hausse de 4,138 milliards d'euros, notamment avec l'acquisition de Play.

En France, les services fixes (Freebox notamment) augmentent à 2,695 milliards, en hausse de 2,1%, tandis que les services mobiles augmentent à 2,123 milliards, en hausse de 3,6%, dont 1,711 milliards pour les abonnements Free Mobile. Limitée par le confinement, la vente d'équipement s'est réduite à 194 millions d'euros, en baisse de 15,3%.

Gain d'abonnés en France comme en Italie et Pologne

En France, Free compte 13,376 millions d'abonnés à une offre Free Mobile, en baisse de 100 000 sur le trimestre. Les forfaits Free illimité représentent 8,563 millions d'abonnés, en hausse de 60 000. La perte est "attribuable à une régularisation des abonnés 2€ dans le cadre de la crise COVID-19", explique l'opérateur. La consommation moyenne mensuelle en 4G baisse à 16,8 Go, en hausse de 0,8 Go grâce aux vacances. L'opérateur compte atteindre 80% d'abonnés Free Illimité en 2024 et plus de 25 000 sites en 2023 (au lieu de 2024).

Free a placé la Freebox dans 6,772 millions de foyers, en hausse de 101 000, dont 2,803 millions en passant par la Fibre, en hausse de 286 000. Grâce aux actions des RIP et des accords avec ces derniers, la Fibre sur la Freebox est disponible sur 19,91 millions de prises FTTH, en hausse de 1,71 millions de prises. L'opérateur veut atteindre plus de 5 millions d'abonnés Fibre en 2023 (au lieu de 2024) et plus de 30 millions de prises à fin 2022 (au lieu de 2024).

En Italie, Iliad augmente sa base clientèle à 7,235 millions d'abonnés mobile, en hausse de 395 000. En Pologne, Play compte 15,402 millions d'abonnés mobile, en hausse de 137 000 sur un an, et 126 000 abonnés Home (Internet en dualplay ou tripleplay) dont 7 000 abonnés au haut ou très haut débit (nouvelles offres).

Mis à jour le

Bon Plan Mobile

Prixtel
Forfait Le petit 40Go à 4,99€, jusqu'au 26/10 :
profitez d'un forfait flexible de 40 à 60Go

Voir l'offre