Encore 3 millions de prises FTTH à financer

Installer fibre

L'InfraNum a publié son observatoire 2019 du déploiement fibre. L'engagement de 80% en 2022 serait atteint mais 3 millions de prises ne sont pas encore financées.

L'association des acteurs de l'infrastructure du numérique, InfraNum, a présenté son observatoire du Très Haut Débit 2019 avec le soutien de la Banque des Territoires (Caisse des Dépôts et des Consignes), en partenariat avec Avicca et avec la contribution du Commissariat Général à l'Egalité des Territoires (CGET) du Ministère de la Cohésion des Territoires.

Pour tenir l'engagement du Plan Très Haut Débit, les opérateurs de réseau doivent déployer annuellement de 4 à 4,5 millions de prises. Au-delà de 2022, 6,4 millions de prises doivent être déployées d'ici 2025. Mais 3 millions de prises en zone RIP ne sont pas encore financées par les collectivités, que ce soit en RIP ou en AMEL. En effet, seules 13,8 millions de prises FTTH en zone RIP/AMEL sont actuellement contractualisées entre les collectivités et un opérateur, sur 16,8 millions de prises identifiées, dont 10,4 millions seront couvertes en 2022. Pour couvrir les 3 millions de prises les plus difficiles, l'IDATE a estimé un investissement de 5,715 milliards d'euros, dont 3 milliards de fonds privés et 2,6 milliards de fonds public, dont 800 millions de subventions d'Etat.

Avec 26,8 millions de kilomètres annuels prévus pour 2021, l'utilisation de fibre va augmenter rapidement (21 millions en 2018). En effet, le déploiement aérien progresse à cause de la fin du déploiement souterrain (72% en 2018, en diminution à 61% en 2022) et de la forte présence de déploiement aérien dans les zones RIP (42% du déploiement, contre 29% en AMII et 6% en zone très dense -ZTD). Pour pallier les problèmes de déploiement avec l'infrastructure d'Orange, le gestionnaire du réseau électrique ENEDIS propose d'utiliser ses poteaux : 80 000 supports aériens sont déjà utilisés, dont 34 000 en zone RIP et 42 500 en zone AMII. En 2022, l'IDATE estime que 283 000 supports seront utilisés, dont 31500 en zone AMII et 500 en ZTD. Certaines collectivités passent par leur régie énergie pour le déploiement de la fibre et peuvent profiter de l'accès aux poteaux d'ENEDIS.

Au niveau de la commercialisation, en 2018, les opérateurs alternatifs (Coriolis, Nordnet, Videofutur,...) ont fait progresser les ventes : sur 1000 prises, les opérateurs nationaux (Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR) ne comptent que 3,8 prises vendues, contre 7,3 prises vendus sur les RIP dont 4,7 prises vendus par les alternatifs. Mais les opérateurs nationaux étaient peu présents sur les RIP.

Mis à jour le
 
 

Bon Plan Mobile

Syma
Forfait 50Go à 9,99€ :
profitez d'un forfait complet avec appels vers l'international

Voir l'offre