En attendant un assouplissement, Huawei menace des emplois US et touche Samsung

Business
Logo Huawei

Le constructeur chinois est toujours dans la tourmente de son bannissement aux Etats-Unis. Mais le ricochet va toucher l'emploi aux Etats-Unis. Samsung est également touché en tant que fournisseur de puces. Le chinois attend toujours l'assouplissement du gouvernement Trump obtenu au G20.


Le constructeur chinois Huawei est toujours dans la tourmente mais la situation semble toucher d'autres acteurs.

Un assouplissement du bannissement

Lors du G20, les présidents Donald Trump et Xi Jinping ont pu discuter et réduire la pression. Le gouvernement Trump autorise les entreprises américaines à vendre leurs produits à Huawei. Mais il ne pourra pas le faire si le marché concerne la sécurité du pays.

Avec un terme vague comme "sécurité nationale", le bannissement pourrait toujours concerné Android. Mais des fondeurs de puces électroniques comme Intel, Broadcom ou Qualcomm pourront vendre leurs processeurs à Huawei.

Samsung touché par Huawei

Samsung n'est pas qu'un fabricant de matériels grand public (smartphone, tablette, écran, téléviseur, réfrigérateur, lave-linge, lave-vaisselle,...). Il fabrique également des puces et composants d'ordinateurs ou de smartphones, tels que des disques-durs, de la mémoire vive ou des clé/carte mémoire. Huawei est l'un des clients de Samsung.

Le sud-coréen affiche une baisse de 25% de ses ventes de puces mémoires. Mais, Apple a dû payer une clause à Samsung, son fournisseur d'écran, suite à des méventes de certains de ses produits. Du coup, Apple a compensé les pertes de Huawei.

Huawei menace des emplois aux Etats-Unis

Avec une perte attendue de 30 milliards de dollars, Huawei a décidé de couper dans son effectif avec une prédilection pour les Etats-Unis. En effet, selon le Wall Street Journal, le constructeur chinois a décidé de fermer sa filiale Futurewei Technologies, un laboratoire de R&D avec 850 employés en Californie, au Texas et dans l'état de Washington aux Etats-Unis.

Seuls les employés chinois seront reclassés dans le groupe. Pour les employés américains, la perte est sèche.

Commentaires