[Brève] L'ARCEP oblige THD Bretagne à fournir une offre de fibre active à Coriolis

Triple play

<p>L'ARCEP a publié une décision concernant les offres d'accès fibre sur le réseau RIP de Bretagne, THD Bretagne, filiale d'Orange. Le gendarme oblige l'opérateur de réseau RIP à proposer une offre d'accès active&nbsp;sur les lignes FTTH du RIP à l'opérateur Coriolis.</p>

La FFDN l'avait bien démontré dans son baromètre. Certains opérateurs d'infrastructure fibre ne proposent pas de solutions aux FAI avec des offres d'accès actives. Ces offres d'accès actives permettent aux FAI de louer tout le matériel de l'opérateur d'infrastructure, comme les offres ADSL non dégroupées utilisant les lignes et le DSLAM d'Orange. Les offres d'accès passives nécessitent l'installation de matériel chez l'opérateur d'infrastructure.

Le FAI Coriolis a demandé une offre d'accès active à l'opérateur d'infrastructure THD Bretagne, une filiale d'Orange, pour gérer le RIP de la région Bretagne via Megalis Bretagne, et l'accès à 1,2 million de locaux en FTTH. Mais l'opérateur ne leur a répondu que par des offres d'accès passive, trop cher pour un petit FAI. Devant le refus de THD Bretagne de fournir des offres d'accès active, Coriolis a porté l'affaire devant l'ARCEP.

L'ARCEP oblige THD Bretagne à fournir des offres d'accès actives à Coriolis dans un délai de 4 mois (soit mai 2019). Avec ces offres, Coriolis pourra proposer ses forfaits Coriolis Box Fibre avec Canal+ sur le réseau de THD Bretagne. L'offre d'accès active pourra également être utilisée par d'autres opérateurs. Les membres de l'AOTA ont annoncé s'attaquer aux opérateurs d'infrastructures de RIP sans offre d'accès active, notamment ceux d'Orange et SFR.

 

Commentaires