Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] L'ARCEP veut sevrer Free Mobile du réseau d'Orange

Dans une interview, Sébastien Soriano, le président de l'ARCEP, veut mettre en place des coupures locales des itinérances entre opérateurs mobile, principalement entre Free et Orange. Mais il devra attendre le vote de la Loi Macron pour que l'ARCEP puisse opérer.

Sébastien Soriano, le président de l'ARCEP, indique, dans une interview au Figaro, attendre beaucoup des dispositions concernant l'autorité dans la loi Macron. En effet, dans le projet actuel, l'ARCEP pourra contrôler les accords de partage entre les opérateurs de téléphonie mobile, que ce soit la mutualisation comme Bouygues Telecom et Numericable-SFR et l'itinérance comme Orange et Free.

Le président de l'ARCEP semble agacé de l'accord d'itinérance entre Free et Orange qui est valable jusqu'en 2018. Pour Mr Soriano, "si l'itinérance se transforme en drogue de substitution, ce n'est pas bon." Dès que la loi aura été examinée par le Sénat, il compte que l'Autorité contacte les 2 acteurs pour organiser la fin de l'itinérance. Le modèle en couverture mobile voulu serait un modèle proche de la fibre : des réseaux indépendants dans les zones très denses et la mutualisation dans les zones moins denses. Concernant la mutualisation, l'ARCEP veut imposer des limitations dans les différents accords.

Sébastien Soriano est favorable à des consolidations mais "aux bonnes consolidations, celles qui créent des capacités d'investissement, qui permettent des synergies entre le fixe et le mobile". Mais il ne veut pas un retour à un duopole. Avec la fusion Numericable-SFR, l'ARCEP veut s'assurer que le dernier entrant dans les FAI, Bouygues Telecom, puisse se développer sans contrainte. L'Autorité veut aussi faciliter la portabilité des numéros fixes (01, 02, 03, 04, 05 et 09) comme sur les numéros mobiles (06 et 07).

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :

En remplissant ce formulaire, j'accepte que les données renseignées soient collectées par Selectra, uniquement pour l'envoi de la newsletter. En savoir plus sur le traitement de mes données

×

Où vont mes données ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé, sous la supervision de notre responsable de traitement des données, dans le but de vous communiquer les newsletters de votre choix. Elles sont conservées jusqu’à trois ans après votre dernière interaction avec nos services et sont destinées au service marketing.

Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@selectra.info. Nous ne communiquons jamais vos coordonnées à un tiers, sauf autorisation expresse de votre part.