actualités télécoms 2015

2015 : Guerre De La Fibre, Instabilité Du Marché, et Priorisation Des Zones Blanches

Mis à jour le
min de lecture

L'année 2015 a été mouvementée sur le secteur des télécoms. Au lendemain du rachat de SFR par Numericable, l'avenir de Bouygues Télécom a été remis en question. Le chantier de la fibre optique a fait l'objet de divers conflits, finalement arbitrés par les autorités. Retour sur les rebondissements et les événements marquants de l'année.

Nous avons archivé nos actualités de l’année 2015. Vous pouvez retrouver l’essentiel des actus de l’année dans cet article.

Bouygues Télécom : Un Avenir Incertain En 2015 ?

Bouygues Télécom a connu une année en dents de scie, surtout d’un point de vue financier. L’opérateur est d’abord parvenu à stabiliser son parc clients avant de reprendre l’acquisition de nouveaux clients. Au 3e trimestre, il a ainsi enregistré une augmentation de 208 000 clients mobiles et 94 000 clients Internet. Cependant, l’opérateur affichait toujours des pertes (85 millions d’euros au 3e trimestre), liées à des charges non courantes, notamment celles découlant du partage de réseau avec Numericable-SFR (76 millions d’euros). Face à ces performances mitigées, plusieurs concurrents ont saisi l’opportunité pour tenter de reprendre l’opérateur. Le groupe Numericable-SFR a fait une offre officielle, de l’ordre de 10 milliards d’euros, refusée par le groupe Bouygues qui croyait en l’avenir de son opérateur. Des rumeurs de discussions entre Bouygues et Orange autour d’un éventuel rachat par l’opérateur historique ont circulé à plusieurs reprises. 2015 a été une année riche en spéculations pour le marché des télécoms.

Régulation Des Télécoms : Surveillance Et Guerre De La “Fibre”

Les autorités de régulation ont dû jouer les arbitres en 2015. D’une part, la DGCCRF a intensifié ses actions de surveillance des acteurs télécoms, remarquant divers manquements. Parmi eux, des cartes de couverture imprécises, des communications illimitées sans limitations claires, et des infractions liées aux contrats et à la facturation. D’autre part, la fibre optique a été un grand terrain de discorde, générant des conflits jusqu’en justice. Le groupe Numericable-SFR a été la cible principale des plaintes, en raison du débat entre les opérateurs sur le sujet de la technologie FTTLA, la “fausse” fibre contre la “vraie” fibre FTTH. Free a opté pour l’action en justice contre l’usage des termes “fibre” par Numericable-SFR. Bouygues Télécom a quant à lui reproché au groupe un non respect de leur accord de co-investissement fibre en zones très denses, notant un ralentissement du déploiement fibre FTTH par son partenaire, contraire à leur accord. L’Arcep a dû se saisir de ces dossiers épineux. L’Autorité de régulation a finalement conclu que la technologie FTTLA n’était pas de la “fibre optique”. De là sont nées deux nouvelles obligations pour les opérateurs, et plus particulièrement pour Numericable-SFR, le principal concerné. Les termes “fibre” ne pouvaient dès lors plus être utilisés dans des publicités portant sur des technologies hors FTTH. Les caractéristiques des offres internet devaient quant à elles préciser systématiquement le raccordement final, pour toute mention de fibre optique hors FTTH. La formulation “Très Haut Débit” / “THD” s’est rapidement généralisée dans les communications de l’ancien câblo-opérateur après l'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation.

Tout Pour Favoriser La Fibre

Les institutions françaises ont cherché à motiver le passage à la fibre optique par tous les moyens. Côté consommateur, un rapport d’information a recommandé l’extinction du réseau cuivre utilisé pour l’ADSL dans les zones entièrement couvertes en fibre. Le principe était de procéder en deux étapes, avec la création de “zones fibrées”, suivi de l’extinction du cuivre par Orange dans ces zones après une transition de 5 ans. Côté opérateurs, l’Arcep est passé par une hausse des tarifs du dégroupage ADSL. Bouygues Télécom et Free étaient les plus impactés. De son côté, Bouygues Télécom a intensifié le déploiement de son dégroupage en propre. Avec 938 NRA dégroupés en propre courant 2015, face à 7000 chez SFR, le retard à rattraper restait conséquent.

Les Zones Blanches Sur Le Devant De La Scène

En 2015, une attention particulière a été portée sur le sujet des zones blanches par de nombreux acteurs télécoms. Cette année a été à l’origine de plusieurs offres et de projets à moyen et long terme visant à éliminer les zones dépourvues d’accès aux réseaux internet et mobile. Les 4 grands opérateurs ont conclu un accord avec le gouvernement, s’engageant à couvrir une liste de communes prioritaires sans couverture 2G. Qualifiée de loi Macron, cette initiative prévoyait une échéance à fin 2016 pour la couverture de 160 communes identifiées. L’Arcep a identifié une première liste de 67 communes, complétée ensuite par une liste de 171 communes rurales prioritaires par le Ministère de l’Economie. Orange, Bouygues Télécom, Numericable-SFR et Free devaient également améliorer le réseau mobile commun F-Contact dédié aux zones blanches, en y déployant la 3G. En parallèle, la fibre optique a gagné du terrain dans les Réseaux d’Initiative Publique (RIP). VideoFutur a décidé de se lancer dans la fibre des RIP, s’associant aux fournisseurs d’accès internet spécialisés dans les solutions zones blanches. Nordnet s’est appuyé sur sa collaboration avec VideoFutur pour proposer une offre internet avec TV sur les RIP où il était déjà présent ainsi que sur de nouveaux RIP (THD 42, Nivertel et Vaucluse Numérique). L’offre était disponible à 39,90€/mois, avec internet 100Mbps, téléphonie fixe, 50 chaînes TV, et l’équipement VideoFutur. Alsatis a mis en place une offre similaire avec VideoFutur. Coriolis a démarré ses propres expérimentations dans le Calvados, commercialisant une offre Fibre RIP à 29,90€/mois, avec TV en option. L’offre TV était fournie en partenariat avec Canalsat, le Pack Initial à +10€/mois incluant 25 chaînes de la TNT. Une autre marque emblématique des offres RIP, K-Net, a également étendu sa présence sur de nombreux RIP. Petit FAI de l’Ain, K-Net offrait plusieurs choix d’abonnements à partir de 34,99€/mois, avec l’internet 100Mbps, et la téléphonie fixe ou la TV.

Les Déploiements 3G et 4G Continuent

Le déploiement des réseaux mobiles s’est poursuivi en 2015, porté notamment par Orange et Free tout au long de l’année. L’ANFR a enregistré un total de 9037 supports 4G pour Orange, leader sur la 4G avec une couverture de 76% de la population. Free a progressé à la fois sur ses déploiements 4G (6908 supports au total) et 3G (6923 supports au total). Dernier arrivé, Free avait du retard à rattraper. Il a dépassé le seuil de 75% de couverture 3G qui lui avait été fixé dans ses obligations de licence. Numericable-SFR est resté dernier en matière de déploiement 4G cette année-là, tant en supports (39% de couverture 4G) qu’en investissement, mais a bien relancé ses déploiements au deuxième semestre.

SFR-Numericable A L’Attaque Des Ventes Privées Forfaits Et Box Internet

Face aux ventes privées régulières de Free, le groupe SFR-Numericable s’est lancé à son tour dans les opérations de ventes privées en 2015. Le groupe s’est tourné vers la plateforme ShowRoomPrivé pour promouvoir ses opérations. Des ventes privées ont vu le jour à la fois pour sa marque principale SFR, ainsi que pour sa marque low cost RED. L’opérateur RED a ainsi proposé son forfait RED 24/24 à 4,99€/mois pendant 1 an puis 12,99€/mois, comprenant les appels illimités en France et vers les fixes de 52 pays, les SMS/MMS illimités, et 200Mo. Le forfait RED 3Go était également bradé en vente privée à 9,99€/mois pendant 1 an puis 19,99€/mois. De son côté, la marque SFR a privilégié des ventes privées sur ses offres internet, lançant à plusieurs reprises des opérations sur son offre La Box, réduite à 1,99€/mois pendant 1 an puis 30,99€, avec internet VDSL, téléphonie vers les fixes (France et 100 pays), et application SFR TV. L’offre Box Starter, ajoutant un bouquet TV de 200 chaînes, était quant à elle disponible à 11,99€/mois la première année puis 39,99€/mois.

Bataille des Forfaits : Des Offres Généreuses à Prix Abordables

En 2015, la concurrence sur les prix et la data des forfaits mobiles battait son plein. Les opérateurs ont enchaîné les périodes de promotions et les évolutions de forfaits. Si certains opérateurs s’alignaient souvent, tous ne pouvaient pas rivaliser avec les offres les plus avantageuses du marché. Free Mobile a modifié son offre illimitée à 19,99€/mois en augmentant la data de 20Go à 50Go sur le réseau 4G (mais pas sur le réseau 3G). En réponse à une vente privée de Free Mobile, Numericable-SFR a mis en place une offre 20Go à moins de 4€/mois pendant 1 an chez ses marques RED by SFR et Virgin Mobile. Le groupe a également réduit de 5€/mois les forfaits Carré pendant un temps. De façon similaire, Sosh Mobile a appliqué une réduction de 10€ pendant 1 an sur ses forfaits 3 et 5Go. Bouygues Telecom a préféré valoriser ses clients en leur proposant le forfait B&You 24/24 à 1€/mois pendant 1 an. Du côté des MVNO, NRJ Mobile a réduit son forfait Woot 3Go à 9,99€/mois pendant 6 mois. Auchan Telecom a baissé son forfait bloqué (1h 50Mo) à 5,99€/mois pendant 1 an. Coriolis a reformulé ses forfaits Brio en intégrant les forfaits Maxi Brio et en augmentant le fair-use du forfait Brio 2Go à 3Go au prix inchangé de 18,50€. Prixtel a mis son forfait Modulo en promotion, proposant ainsi un 1er palier appels/SMS/MMS illimités à 1,99€/mois jusqu’au palier maximum de 6Go à 20,99€/mois.

Virgin Mobile En Transition

En 2015, Virgin Mobile a commencé sa transition suite à son rachat par Numericable-SFR. Les clients Virgin Mobile ont d’abord migré sur le réseau SFR. Cette évolution impliquait l'abandon progressif des accords avec Orange et Bouygues Telecom pour l’accès à leurs réseaux. Parallèlement, Virgin Mobile a commencé à proposer la RED Fibre de RED by SFR comme alternative à la Virgin Box pour les clients éligibles au réseau câble de Numericable.

Augmentation De La Taxe Télécoms

Dans le cadre de l’examen du projet de budget pour 2016, le gouvernement a décidé d’augmenter la taxe Télécoms, aussi appelée Taxe Copé. Destinée à financer France Télévisions en échange de la suppression de la publicité après 20 heures, une première augmentation de 0,9% à 1,2% était prévue. Celle-ci a finalement été portée à 1,3%. Cette hausse de 1 point représentait une charge supplémentaire de 100 millions d'euros par an pour les opérateurs. La Fédération Française des Télécoms avait exprimé son mécontentement, rappelant que le secteur investissait massivement dans la fibre et la 4G. Parallèlement, le Ministère de la Culture avait prévu une augmentation de la redevance TV de 1€.

Test Du FTTdP, La Fibre A Terminaison Cuivre

L'ARCEP a donné son feu vert au déploiement du FTTDP (Fibre jusqu'au dernier branchement) sur le réseau cuivre d'Orange. Comparable au FTTLA chez Numericable, le FTTDP amène la fibre jusqu'au pied d'un immeuble, d'une résidence ou d'un quartier, terminant en VDSL2 (jusqu'à 100 Mbps). Cette approche permet aux opérateurs, tels qu'Orange et les FAI FTTH/DSL, de réutiliser le cuivre du dernier kilomètre pour offrir des débits proches du FTTH. En positionnant le FTTDP avant le point de concentration du réseau cuivre, la distance nécessaire pour profiter du VDSL est réduite, offrant des avantages tant pour les opérateurs que les utilisateurs.

Box Zive : Un Nouvel Equipement Premium SFR Et Un Service De SVOD

SFR a introduit sa Box Fibre Zive. Un nouvel équipement plus petit que les autres modèles du groupe, intégrant du Wifi ac, un modem FTTH 1Gbps, la diffusion en 4K/UHD et un disque dur de 500Go. Le décodeur comportait 8 tuners pour profiter du Picture In Picture tout en enregistrant deux chaînes TV et en diffusant sur smartphones et/ou tablettes. La box était proposée avec les offres internet Power+ et Premium. Zive désignait aussi une autre nouveauté lancée par SFR-Numericable en 2015 : une plateforme SVOD. A sa sortie, le service proposait des films et des séries de plusieurs studios, avec un catalogue de départ de 5000 programmes. Le service Zive était disponible parmi les Extra des offres Power et Premium, ou via un abonnement à 9,99€/mois.

Sortie De La Freebox Mini 4K

Free a annoncé le remplacement de sa Freebox Crystal par la Freebox Mini 4K, une version compacte de la Freebox Revolution. Composée de deux boîtiers, la Freebox Mini Server et la Freebox Mini Player 4K, la nouvelle offre intégrait Android TV sur le décodeur TV, offrant un port HDMI 4K, un lecteur de carte SD, et une nouvelle télécommande Bluetooth avec fonction de recherche vocale OK Google. L'offre de base, à 29,99€/mois, comprenait à son lancement l'Internet en ADSL, VDSL, ou FTTH, la téléphonie VoIP avec appels illimités vers les fixes de 100 destinations, et Freebox TV avec plus de 200 chaînes. La Freebox Crystal a été conservée pour les offres en zones non dégroupées.

Les Expérimentations De La 5G Commencent

L'ARCEP a accordé à Orange une licence expérimentale pour tester la 5G à Belfort jusqu'à fin 2016. Alors que les opérateurs se concentraient sur le déploiement de la 4G, les préparatifs pour la prochaine génération, la 5G, étaient déjà en cours. Dans le cadre du programme européen 5G-PPP, initié par l'Union Européenne et les principaux opérateurs, Orange a sollicité cette autorisation afin de tester les premières itérations de la 5G. L'utilisation des fréquences 6 et 100 GHz dans la région de Belfort a été approuvée par l'ARCEP pour cette expérimentation.

Fin De MVNO : Simyo Et Le Forfait Mobile Super U Disparaissent

Dans une restructuration des offres prépayées, U mobile, l'offre sous licence de Systèmes U par Orange, a fusionné avec la Mobicarte. Lancée en 2008, U mobile était exclusivement disponible dans les magasins U. Les clients U mobile ont été transférés vers la Mobicarte d'Orange, bénéficiant des avantages comme les appels et SMS illimités le soir, mais avec des tarifs plus élevés. La même année, Bouygues Telecom a mis fin à Simyo, une offre prépayée internationale. Les clients Simyo devaient souscrire une nouvelle offre mobile avant le 5 novembre 2015 ou migrer automatiquement vers la Carte Bouygues Telecom après cette date.

Bon Plan Mobile

Prixtel
Forfait Oxygène à 100Go à partir de 7,99€ :
profitez d'un forfait flexible jusqu'à 140Go

Voir l'offre