5G : les 4 opérateurs demandent les fréquences 3,5GHz avec les engagements optionnels

Mobile
Logo ARCEP

L'ARCEP annonce les opérateurs participant aux enchères d'attribution des fréquences 5G sur 3,6 GHz : les 4 opérateurs Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR. Ces derniers ont également annoncé leur participation aux obligations supplémentaires pour obtenir des fréquences dès le début.

L'ARCEP a clôturé l'appel à candidature pour les enchères concernant les fréquences 3,4-3,8 GHz utilisables par la 5G (310 MHz en vente). Au final, les 4 opérateurs mobile, Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR, ont remis leurs candidatures. Ces derniers ont également demandé à participer à l'attribution de 50 MHz de fréquences contre des engagements optionnels.

Les fréquences restantes, soit au moins 110 Mhz, seront attribuées par des enchères pour chaque bloc (>11). Les enchères s'effectuent avec tous les opérateurs en lice. L'ARCEP partira du tarif de réserve du gouvernement (70 millions d'euros par bloc) et demandera l'intérêt des opérateurs. Si les opérateurs demandent plus que le nombre de blocs, l'ARCEP relancera un tour d'enchères avec un tarif plus élevé. Si la demande des opérateurs est inférieure aux blocs disponibles, l'ARCEP attribuera les blocs demandés, puis demandera, pour chaque bloc restant, à l'opérateur mieux disant sur le tour précédent si le bloc l'intéresse toujours au tarif actuel.

Les attributions seront annoncées avant l'été, si les enchères se déroulent comme prévu.

Commentaires