51 points atypiques détectés en 2020 par l'ANFR

Logo ANFR

En 2020, l'ANFR a identifié 51 points atypiques sur les 4 696 mesures. La grande majorité sont des nouveaux points, nécessitant une identification du problème, tandis que les quelques cas déjà recensés sont souvent des points de contrôle marquant la fin du point problématique.

L'Agence Nationale des Fréquences (ANFR) reçoit les notifications des contrôles des émissions des systèmes radio en France. Les résultats de ces mesures sont envoyés à cette administration, permettant de détecter les points dangereux ou atypiques. Les antennes-relais, les antennes radio ou TV doivent respecter une puissance maximale de 28V/m (radio-TV) ou de 60V/m (autres fréquences). L'ANFR doit aussi identifier les points dépassant les 6 V/m, les points atypiques, nécessitant une intervention du gendarme des fréquences.

En 2020, l'ANFR a reçu 4696 mesures de puissance en France. Sur ces mesures, 51 ont été classées points atypiques, dont 42 nouveaux points. Sur ces points atypiques, l'ANFR note une moyenne de 8,7V/m, avec une grande majorité pour les puissances entre 6 et 7 V/m (21) et entre 7 et 8 V/m (11) et un cas très atypique (entre 40 et 41 V/m). Seuls 8 points concernent des antennes de radiodiffusion (FM/DAB+) tandis que le reste concernant les antennes-relais de la téléphonie mobile.

Détectés, les points atypiques sont analysés par l'ANFR pour identifier les antennes concernés, afin de préconiser des solutions pour réduire la puissance : réduction de la puissance d'émission, ré-azimutage (changement de direction) du faisceau de l'antenne, modification du tilt (angle de direction), déplacement d'une antenne, extinction d'une technologie, de fréquence ou d'un secteur. Si la baisse de puissance est une solution de résolution les plus utilisés (autour de 1/3 des résolutions), la complexité de certaines situations nécessite plusieurs solutions (baisse de puissance, ré-azimutage, modification du tilt et/ou extension).

Les 15 cas détectés en 2017 sont clos, mais 1 est clos suite à des contrôles impossible et 3 sont clos mais non-résorbés. Sur les 33 cas de 2018, 3 cas sont encore en cours de résolution, les 30 autres cas sont clos dont 4 sans contrôle et 6 sans résorption. Sur les 29 cas de 2019, 11 cas sont résolus, dont 1 cas sans résorption, et 18 cas sont en cours de résolution, dont 8 en attente de contrôle et 6 en attente de nouvelle recommandation. Sur les 51 cas de 2020, 7 cas sont clos dont 1 cas sans résorption tandis que 32 cas attendent leur première analyse et 10 cas attendent un contrôle. Le confinement de mars-avril 2020 a retardé la recherche, l'application et le contrôle de solutions préconisés par l'ANFR.

Mis à jour le

Bon Plan Mobile

Prixtel
Forfait Le petit 20Go à 4,99€, jusqu'au 28/09 :
profitez d'un forfait flexible de 20 à 40Go

Voir l'offre