Un satellite d'accès internet à très haut débit au Japon en février 2008

Le Japon ne veut plus de zones blanches dans l'Archipel. Et pour permettre l'accès à l'internet à très haut-débit à tous les Japonais, la Jaxa, l'Agence d'exploration spatiale japonaise, annonce le lancement d'un satellite expérimental le 15 février 2008, destiné réduire la "fracture numérique" en s'affranchissant des relais terrestres.

Kizuna de son petit nom, ou encore WINDS pour les scientifiques, sera placé en orbite géostationnaire à 36.000 kilomètres de la Terre par la quatrozième fusée japonaise, H-IIA, produite et exploitée par le groupe Mitsubishi Heavy Industries (MHI).

Selon la Jaxa, qui parle d'une première mondiale, "la couverture de Kizuna ne se limitera pas au Japon, mais s'étendra à presque toute l'Asie-Pacifique où il existe encore beaucoup de zones blanches".

Si l'expérimentation passe les étapes de validation, le grand public japonais pourra à son tour tester l'accès à internet à ultra haut-débit via le satellite, qui devrait théoriquement permettre de recevoir des données à un débit de 1,2 Gbit/s, par le biais d'un émetteur/récepteur associé à une antenne parabolique. Ce débit maximum correspond à 150 fois celui d'une liaison ADSL classique à 8 Mbits/s, ou encore 12 fois celui délivré par la fibre optique au domicile (100 Mbits/s).

A noter que le débit maximum de cette technologie ne pourra être atteint qu'avec une antenne parabolique de 5 mètres de diamètre. Il faut donc avoir de la place pour l'installer et au Japon, ce n'est pas forcément chose simple. Si l'on prend une taille d'antenne plus raisonnable, 45 cm de diamètre, le débit ne sera plus que de 155 Mbits/s, soit proche de celui atteint par la fibre optique.

Le satellite Kizuna utilisera la bande de fréquence appelée "Ka", une zone qui a donné un travail supplémentaire aux chercheurs car elle est facilement perturbée par les conditions atmosphériques (pluies violentes, nuages, ...). Ils ont toutefois mis au point des amplificateurs de signaux pour contourner ce problème mais seule l'expérimentation permettra de déterminer leur efficacité.

Commentaires