Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] Microsoft met fin à son clavier Word Flow pour SwiftKey

Microsoft Word Flow

Lancé en début 2016, Word Flow est une adaptation pour Android et iOS du clavier numérique de Windows 10 Mobile. Mais, devant l'arrêt des améliorations de Windows 10 Mobile, Microsoft a délégué cette solution à son acquisition SwiftKey.

Début 2016, Microsoft a décidé de sortir le clavier de Windows 10 Mobile sur Android et iOS, Word Flow. Près d'un mois plus tard, l'éditeur rachète les claviers SwiftKey.

Dans le développement, SwiftKey a permis d'améliorer Word Flow sur Windows 10 Mobile Anniversary Update mais les applications sur Android et iOS ont continué à co-exister. Word Flow était une expérimentation de Microsoft afin de présenter le clavier de Windows 10 Mobile aux utilisateurs des autres systèmes mobile. Mais le clavier de Microsoft avait peu de succès et était encore à l'état expérimental.

Avec l'arrêt de Word Flow, Microsoft recommande d'utiliser le clavier SwiftKey sur Android et iOS.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :

En remplissant ce formulaire, j'accepte que les données renseignées soient collectées par Selectra, uniquement pour l'envoi de la newsletter. En savoir plus sur le traitement de mes données

×

Où vont mes données ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé, sous la supervision de notre responsable de traitement des données, dans le but de vous communiquer les newsletters de votre choix. Elles sont conservées jusqu’à trois ans après votre dernière interaction avec nos services et sont destinées au service marketing.

Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@selectra.info. Nous ne communiquons jamais vos coordonnées à un tiers, sauf autorisation expresse de votre part.