Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] L'ARCEP retire ses licences à 3 opérateurs ultramarins

Faits exceptionnels : l'ARCEP a retiré ses licences mobile à 3 opérateurs ultramarins. Ces derniers n'avaient encore rien déployé sur les territoires des Caraïbes.

L'ARCEP est allé jusqu'à la dernière extrémité pour 3 opérateurs des Caraïbes : Guadeloupe Téléphonie Mobile, Guyane Téléphonie Mobile et Martinique Téléphonie Mobile. Ces 3 opérateurs, qui sont dirigés par la même personne, ont obtenu une licence 2G et une licence 3G sur les 2 îles des Caraïbes et la Guyane française en 2008. L'ARCEP les a mis en demeure d'effectuer un déploiement en 2011.

En 2014, les inspecteurs de l'autorité ont vérifié la couverture et le respect des obligations (50% de couverture de la population) mais n'ont trouvé trace d'un réseau mobile pour ces opérateurs. Ces opérateurs ont répondu à l'ARCEP par un plan de déploiement conditionné à l'accord avec un équipementier qui tarde à venir. Devant le manque de sérieux des opérateurs, l'ARCEP leur a retiré les licences 2G et 3G.

L'autorité va pouvoir relancer la recherche de nouveaux opérateurs mobile intéressés par les fréquences. Le malgache Telma, qui est en cours d'acquisition d'Only Réunion auprès d'Outremer Telecom (filiale d'Altice), pourrait venir sur ces territoires ultramarins pour concurrencer SFR Caraïbes, Orange Caraïbes et Digicel (ex-Bouygues Telecom Caraïbes). Dauphin Telecom pourrait également sortir hors de Saint Barthélémie et de Saint Martin. Free pourrait également venir.

Le retrait arrive au moment où l'ARCEP et le Gouvernement lancent un appel d'offres concernant la 4G sur les territoires d'outremer. SRR (SFR Réunion) et Dauphin Telecom expérimentent la 4G sur les îles de la Réunion, de la Guadeloupe et de Saint-Martin.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :

En remplissant ce formulaire, j'accepte que les données renseignées soient collectées par Selectra, uniquement pour l'envoi de la newsletter. En savoir plus sur le traitement de mes données

×

Où vont mes données ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé, sous la supervision de notre responsable de traitement des données, dans le but de vous communiquer les newsletters de votre choix. Elles sont conservées jusqu’à trois ans après votre dernière interaction avec nos services et sont destinées au service marketing.

Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@selectra.info. Nous ne communiquons jamais vos coordonnées à un tiers, sauf autorisation expresse de votre part.