Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Sécurité

actualité sur la sécurité internet. Alerte virus, attaques massives, phishing, failles de sécurité, spam...

Un spam de Bonne Année 2008

Depuis mardi, les mobinautes, quelque soit l'opérateur (Bouygues Telecom, Orange, SFR et les MVNO), reçoivent le message suivant "Bonne annee 2008 et tout et tout ..." provenant du numéro 09 87 UV WX YZ. Les opérateurs ont lancé leurs procédures d'identification et de blocage concernant ce SMS. Ils conseillent le transfert du message au service SignalSpam (33700 - cout du SMS seulement) afin d'aider à l'identification des numéros utilisés.

Après Windows, un antivirus veut du mal à Mac OS X

Les faux antivirus sont habituellement l'appanage de Windows mais l'éditeur de sécurité Mac Intego a lancé une alerte concernant un faux antivirus nommé Mac Defender.

Grâce à un référencement sur Google, une popup invite l'utilisateur à tester un faux scan de Mac et signale la présence de malware. Il invite alors à télécharger l'"antivirus". Une fois, l'"antivirus" installé, le malware provoque le lancement d'alerte et l'ouverture de sites porno. Puis il demande de s'abonner à son service de "protection".

Sony à nouveau à découvert sur les données personnelles

Après que avoir attaqué et récupéré des comptes du PlayStation Network (PSN), les pirates s'en sont pris au service en ligne de Sony Online Entertainment (SOE). En plus des données personnelles (identifiants de comptes, adresses, carte bancaire,...) d'environ 77 millions d'utilisateurs PSN, ils auraient également eu accès aux comptes des 24,6 millions d'utilisateurs SOE.

Après le PSN, Sony victime d'une attaque sur SOE

Après des problèmes sur le réseau en ligne des consoles PlayStation, Sony doit affronter une nouvelle intrusion mais ce dernier vise les services en ligne de Sony Online Entertainment (SOE). A l'instar de l'attaque sur le PlayStation Networks (PSN), Sony a décidé de neutraliser SOE pour identifier la faille.

Sony offre du contenu sur le PSN suite à l'attaque

Suite à l'attaque de son système informatique, Sony a présenté ses excuses à l'ensemble de ses clients utilisant PlayStation Network (PSN) et Qriocity. Le constructeur japonais annonce le rétablissement du système en plusieurs phases :

La première phase comprend :

La CNIL va s'occuper de Sony

Dans une interview au quotidien économique Les Echos, Alex Türk, le président de la CNIL, a indiqué que le gendarme des données personnelles va ouvrir une enquête sur le vol de données sur le PlayStation Networks (PSN) et Qriocity.

La CNIL va s'approcher de Sony pour savoir si des joueurs français sont concernés, quel type de failles a affecté le PSN et si les données volées ont été suffisament cryptés. Pour l'instant, elle ne parle pas de sanctions envers le constructeur.

Apple répond sur le tracking d'iOS

Apple répond sur le problème avec les données de géolocalisation contenu dans son système d'exploitation mobile iOS et sa sauvegarde dans iTunes au moyen de questions/réponses.

Apple propose, dans ses téléphones et ses tablettes, un système GPS assisté (A-GPS) par les réseaux WiFi et GSM. Les informations de géolocalisation mis à jour par l'application iPhone Tracker n'est autre que le cache d'une base de donnée des antennes-relais et des réseaux WiFi utilisés par l'iPhone ou l'iPad 3G pour affiner la localisation GPS ou en remplacement lorsque le signal GPS fait défaut.

Le PSN victime d'une attaque

Depuis quelques jours, les amateurs de consoles et services Sony ne peuvent plus utiliser les services en ligne du constructeur japonais, notamment le service de jeu en ligne PlayStation Network (PSN) et le service de téléchargement Qriocity.

Android traque aussi les antennes-relais

Les iPhones et les iPad 3G enregistrent les localisations des antennes-relais des opérateurs. Grâce à ces informations, il est possible de suivre les mouvements de l'utilisateur du téléphone. Le défaut est que ces données sont présents dans un fichier caché de la sauvegarde de l'iPhone mais ce dernier n'est pas crypté (sauf si la sauvegarde de l'iPhone ou de l'iPad l'est). Mais les équipements sous iOS, le système d'exploitation de l'iPhone, ne sont pas les seuls.

L'iPhone traque les antennes-relais des opérateurs

Deux chercheurs en informatique ont découvert que les équipements Apple sous iOS 4.0 (iPhone et iPad 3G) enregistrent des positions GPS dans un fichier caché mais pas protégé. Ce dernier est présent dans l'équipement mais est sauvegardé dans la sauvegarde qu'iTunes effectue lorsque l'iPhone ou l'iPad se synchronise.

Pages