Infos - Souscription

09 75 18 80 51

La CGPME devenue CPME

En janvier 2017, la CGPME tourne une page en changeant de nom pour devenir la CPME, la confédération des PME. Son nouveau logotype et son nom plus direct affirment l’identité visuelle et les valeurs de l’organisation.

La CPME, la confédération des petites et moyennes entreprises

En Octobre 1944, la CGPME (Confédération générale des PME) voit le jour, elle est créée par Léon Gingembre, industriel fabricant d’articles métalliques. C’est une organisation patronale comptant 300 000 adhérents (officiels, si les non-officiels sont comptés, le total d’adhérents s’élève à 600 000). En Juillet 2016, suite à une assemblée générale extraordinaire, la CGPME est rebaptisée CPME (Confédération des PME). Ce changement de patronyme sera effectif à partir du 1er Janvier 2017.

Aujourd’hui, cette organisation patronale est présente dans tous les départements et exerce des mandats auprès des institutions suivantes : les CCI, Pôle Emploi, la CPAM, la CAF et l’URSSAF. Depuis 2003, elle organise chaque année l’événement Planète PME, sa journée nationale. Ce salon réunit plus de 10 000 dirigeants de PME, plusieurs ministres y participent la plupart du temps. L’édition 2017 a eu lieu le 17 et 18 Octobre au Palais Brongniart à Paris.

Les missions de la CPME

Actuellement, la CPME représente 1,5 million de PME et est présente dans 250 fédérations professionnelles. Pour réaliser au mieux sa mission première, aider les dirigeants des PME à développer leur entreprise, elle dispose d’un budget d’une dizaine de millions d’euros chaque année.
L’activité de la CPME s’articule autour des 5 pôles suivants : l’économie et la fiscalité; l’environnement et le développement durable; le social et la formation; l’Europe et l’international; l’action territoriale.

  • L’économie et la fiscalité : La CPME plaide pour les entrepreneurs auprès des élus locaux et nationaux pour une fiscalité facilitant l’émergence des petites structures.
  • L’environnement et le développement durable : La CPME négocie avec le gouvernement et le pouvoir législatif pour la création d’un label d’état en matière de RSE.
  • Le social et la formation : La CPME publie des rapports et des recommandations pour que les employés des PME de demain soient mieux formés.
  • L’Europe et l’international : La CPME effectue des déplacements à l’étranger pour des missions de prospection commerciale et des salons. Elle était notamment au CES (Consumer Electronics Show) du 9 au 12 Janvier 2018 à Las Vegas pour défendre les intérêts des jeunes pépites tricolores.
  • L’action territoriale : La CPME informe les élus locaux sur les problématiques liés aux PME sur leur territoire.

Grâce à son dynamise, la CPME se classe 2ème organisation patronale française en 2017 (elle représente plus d’un tiers des entreprises françaises). Nous lui souhaitons la même réussite en 2018.

Vous souhaitez réaliser un test éligibilité à la fibre ? N'hésitez pas à consulter notre guide.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus