La Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique (FIRIP)

logo de la FIRIP

La Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique a pour missions de rendre accessible les offres Internet en très haut débit à tous les français et permettre un aménagement numérique rapide sur tout le territoire.


Présentation de la Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Public

Créée le 6 décembre 2012, la Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Public ou FIRIP est une fédération interprofessionnelle. Elle regroupe un panel de 200 entreprises intervenant dans le lancement d’un réseau d’initiative publique, pour la construction, l’exploitation et la commercialisation de ces infrastructures.

Les réseaux d’initiative publique font partie du Plan Très Haut Débit qui prévoit de couvrir l’ensemble de la France en très haut débit d’ici 2022. Ce sont des réseaux physiques construits dans les zones faiblement denses. Ils sont ainsi financés en partie et couverts par les opérateurs télécoms.

Les réseaux d’initiative publique (RIP) participent au déploiement de réseaux très haut débit, à la réduction de la fracture numérique et au renforcement de l’attractivité des territoires.

La FIRP possède des objectifs clairs :

  1. L’aménagement et le développement numérique de tous les territoires, à travers un modèle de réseaux neutres, ouverts et activés.
  2. Le développement des usages et des territoires intelligents.
  3. L’emploi et le développement à l’international du modèle des RIP français.

La FIRP souhaite donc à travers ses propres objectifs participer activement au Grand chantier du déploiement du THD estimé à plus de 20 milliards d’euros d’ici 2022, financé par le Public et le Privé.

Les missions de la FIRIP

La FIRIP souhaite développer le très haut débit dans toutes les régions françaises. Pour cela, elle promeut l’impact du déploiement de la fibre optique et des services numériques sur l’économie et elle fait la promotion des différents métiers du déploiement de la fibre, ce qui représente plus de 20 000 emplois d’ici 2022. On retrouve les électriciens, les monteurs-câbleurs, les techniciens d’installation, les techniciens de raccordement, les techniciens d’intervention, les soudeurs, les techniciens chargés d’affaires… La FIRIP développe également ses partenariats avec les acteurs institutionnels, techniques, l’autorité de régulation et les acteurs économiques du secteur.

L’actualité de la FIRIP

Soucieuse de l’égalité des français dans l’accès aux offres en très haut débit et de la rapidité de l’aménagement numérique de notre pays, la FIRIP souhaite conserver un environnement concurrentiel et réglementaire.

Ainsi la fusion possible entre Orange et Bouygues Telecom en février 2016 inquiètait la FIRIP. En effet, elle craignait qu’Orange ne vienne pas sur les réseaux RIP si la fusion avait lieu, la localisation de certains français dans les zones RIP pouvant porter préjudice à l’accès aux mêmes offres (téléphonie, internet et télévision) que ceux habitant en zones denses. De plus, le verrouillage du marché des télécoms par les opérateurs pouvait être envisagé, de part une rentabilité impossible pour les plus petits opérateurs télécoms et une concurrence alors réduite.

La FIRIP avait donc fait appel à l’Etat en demandant un engagement de la part d’Orange pour investir davantage au sein des réseaux d’initiative publique. Elle avait également saisi l’ARCEP et l’Autorité de la Concurrence sur le sujet.

Cependant, le 1er Avril 2016 a annoncé la fin des négociations pour le rachat de Bouygues Telecom par Orange, alors abandonné.

Orange qui d'ailleurs depuis 2017, fait partie de la Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique et aide au développement de celle-ci.

Mis à jour le