Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] La CNIL met en demeure Direct Energie pour le manquement de l'accès aux données du Linky

logo de la CNIL

La CNIL a mis en demeure le fournisseur d'énergie Direct Energie pour ne pas avoir obtenu l'accord de ses clients pour l'usage des données provenant des boitiers Linky. L'instance regrette un manque d'informations pour leurs clients. Le fournisseur a 3 mois pour obtenir l'accord de ses clients pour la collecte de leurs données de consommation.

La Commission Nationale Informatique et Liberté (CNIL) a mis en demeure le fournisseur d'énergie Direct Energie pour des manquements à la loi.

La CNIL reproche au fournisseur de ne pas avoir reçu le consentement de ses clients pour l'accès aux données de consommation à la demi-heure. Direct Energie demande à ses clients leurs accords simultanés :

  • sur la mise en service du compteur Linky. Ce dernier est du ressort du transporteur Enedis
  • sur la collecte des données de consommation horaires du boîtier vert. Or, les offres de Direct Energie ne proposent pas de facturation sur la consommation horaire.

L'instance dénonce la présentation de Direct Energie comme un corrollaire de l'activation du compteur et une facturation au plus juste.

Direct Energie a 3 mois pour se conformer aux demandes et correctifs de la CNIL. Le fournisseur devra demander à ses clients avec Linky une autorisation d'accès aux données et une présentation plus claire des finalités. Si le fournisseur d'accès ne répond pas aux demandes de la CNIL, elle pourra le sanctionner.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :