Infos - Souscription

09 75 18 80 51

SFR répond à l'ARCEP sur sa réponse formulée au Sénat

Logo SFR

SFR n'a pas apprécié la réponse de l'ARCEP au Sénat sur l'aménagement numérique du territoire. L'opérateur a répondu au régulateur par une lettre ouverte.

Jeudi, l'ARCEP a répondu aux interrogations du Sénat sur l'aménagement numérique de la France. Le gendarme propose de rendre les engagements des opérateurs contraignants et opposables mais également un statut de "réseau d'aménagement numérique" qui éviterait une duplication de réseau fibre dans les zones moins denses AMII et les zones peu denses.

L'ARCEP veut que SFR évite de prospecter auprès des communautés de communes dans les zones moins denses mais pas dans les zones peu denses. L'opérateur saperait ainsi les efforts des départements et régions pour la planification des réseaux RIP avec leurs Schémas Directeurs Territoriaux d'Aménagement Numérique (SDTAN).

Altice-SFR voit en cette réponse une attaque contre son plan pour couvrir toute la France. Les Echos a obtenu une lettre de SFR au régulateur. L'opérateur y rappelle son plan 100% fibre d'ici 2025 sur ses fonds propres sans fournir de détails supplémentaires. Michel Combes, le directeur général d'Altice, se demande pourquoi le gendarme s'en prend à "celui qui investit, va encore plus investir".

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :