Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Le gouvernement fixe des orientations sur l'aménagement numérique

illustration avec un schéma de réseau sur la France méropolitaine

Le gouvernement a lancé la priorisation des investissements dans l'aménagement numérique : ainsi, 4 objectifs sont définis avec du bon haut débit pour 2020, le très haut débit pour 2022 et la couverture mobile de qualité pour 2020.

Suite à l'annonce du Président de la République d'améliorer la couverture et le Plan France Très Haut Débit, le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, et les secrétaires d'Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, du Numérique, Mounir Mahjoubi et auprès du ministre de l'Economie et des Finances, Benjamin Crivraux, ont présenté les 4 objectifs du Plan France Très Haut Débit.

Ainsi, le gouvernement doit répondre à 4 objectifs :

  • Le gouvernement veut accélérer la couverture de la métropole en bon haut débit (> 8 Mbps) avec une couverture complète en 2020 grâce aux différentes technologies disponibles avec le FTTH, la NRA-MeD, les Box 4G et la THD Radio.
  • Le Plan France Très Haut Débit doit accélérer pour viser la couverture complète d'ici fin 2022. Le gouvernement va encadrer de manière contraignante les engagements de déploiement des opérateurs privés. L'Etat réaffirme son soutien, financier, aux réseaux d'initiative publique des collectivités territoriales, en coordination avec les opérateurs privés.
  • Le gouvernement compte améliorer la couverture 4G rapide et de qualité en France en 2020. L'ARCEP lancera des discussions avec les opérateurs mobile pour des engagements contraignants et dans les conditions de renouvellement des autorisations de fréquences, notamment la ré-attribution des fréquences 2G/3G en 4G.
  • Le gouvernement proposera des adaptations de la réglementation en lien avec les opérateurs et les collectivités. Ainsi, les citoyens devront être informés des engagements pris par les opérateurs et d'en suivre l'état d'avancement.

Le gouvernement, l'ARCEP et les opérateurs devront se retrouver dans les 2 mois pour mettre en place les nouveaux engagements de l'Etat.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :