Infos - Souscription

09 75 18 80 51

L'Etat veut du très haut débit pour tous en 2020

illustration avec un schéma de réseau sur la France méropolitaine

Lors de son discours à la Conférence des Territoires, le Président a annoncé une accélération du Plan Très Haut Débit avec un objectif en 2020. Mais il s'agit d'un objectif intermédiaire, plus qu'un objectif final selon le ministère de la cohésion du territoire.

Lors de la Conférence des Territoires, le Président de la République, Emmanuel Macron, a promis, à nouveau, une couverture de la France entière "en haut et très haut débit", d'ici "la fin de l'année 2020". Cependant, le Président ne fait que rappeler les objectifs du Plan Très Haut Débit avec un nouvel objectif intermédiaire en 2020. Ce nouvel objectif serait du "très bon débit" pour tous, soit du haut ou du très haut débit en 2020.

Antoine Darodes, le directeur de l'Agence du numérique, confirme les changements dans le Plan Très Débit. L'objectif intermédiaire de "très bon débit" serait défini dans la fourchette entre 3 et 8 megabits par seconde. L'Etat apportera une part du plan d'investissement de 50 milliards d'euros dans le déploiement des réseaux. Les opérateurs veulent des contreparties pour accélérer les déploiements.

Le chef de l'Etat annonce l'impossibilité de couvrir l'intégralité de la France en fibre optique dans ce laps de temps. Il invite les opérateurs à proposer des solutions des "complémentarités technologies", notamment via des solutions hertziennes comme la 4G Fixe ou le satellite. Comme l'objectif intermédiaire est d'atteindre un débit de 3 à 8 Mbps, un débit de l'ADSL, les technologies de montée en débit du cuivre d'Orange suffisent pour l'atteindre, sans compter le déploiement de la fibre comme l'annonce de SFR.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 
achat groupé télécom Familles de France

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :