Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] Google condamné à 2,42 milliards d'euros pour position dominante dans la recherche shopping

Illustration avec un ordinateur portable sur les genoux

La Commission Européenne a condamné le moteur de recherche Google à une amende de 2,42 milliards d'euros pour position dominante dans les moteurs de recherche. Cette domination a permis d'augmenter la présence de Google Shopping, le service de recherche de produits, dans les résultats de Google.

La Commission Européenne a condamné Google pour 2,42 milliards d'euros pour abus de position dominante dans les moteurs de recherche.

La Commission Européenne a détecté la stratégie de Google de mise en avant de son service Google Shopping. Lancé en 2004, Froogle devient Google Product Search en 2008 puis Google Shopping. Face à l'échec de Froogle, Google a décidé d'intégrer Google Shopping directement dans les résultats du moteur de recherche dès 2008. Lors d'une recherche Google sur un produit, les résultats de Google Shopping sont mis en tête des résultats dans une section dédiée. Du coup, les autres comparateurs de prix sont rétrogradés dans les résultats du moteur de recherche, envoyés vers les pages 2 et suivantes avec moins de 1% de chance de clic.

Face à la position dominante de Google dans les moteurs de recherche, la Commission a condamné Google à une amende de 2 424 495 000 euros, basée sur les recettes de Google Shopping et enjoint l'opérateur à respecter les règles d'égalité de traitement sur les moteurs de recherche européens. Si Google a accueilli la décision défavorablement, Alphabet, sa maison-mère, pourra être condamnée des astreintes représentant 5% du chiffre d'affaires réalisé quotidiennement en Europe.

Si le dossier de Google Shopping est vieux de 6 ans, la Commission a également annoncé que la position dominante de Google dans la recherche a également touché les éditeurs de site Web avec AdSense et la recherche sur mobile avec l'OS mobile Android. La Commission Européenne a décidé de prolonger les enquêtes dans ces 2 dossiers, suite à l'affaire Shopping. Google n'en a donc pas terminé avec la Commission Européenne.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :