Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] THD Seine passe sous les mains de Covage

illustration avec un schéma de réseau sur la France méropolitaine

Après de nombreuses tergiversations, le Conseil Départemental des Hauts-de-Seine a décidé de vendre le réseau THD Seine à l'opérateur Covage.

L'avenir du réseau THD Seine semble s'éclaircir. Le réseau en fibre optique doit couvrir 36 communes du département des Hauts-de-Seine, lancé en 2008. Ce réseau devait être passif, neutre et ouvert à tous les opérateurs. Le réseau THD Seine a été attribué via une délégation de service publique (DSP) au consortium Sequalum, regroupant Numericable (filiale de Ypso avec Carlyle et Altice), SFR Collectivités (contrôlé par Vivendi) et Eiffage. Le département avait accordé une subvention de 59 millions d'euros pour compenser la construction et l'exploitation du réseau dans les zones non rentables.

Mais, le déploiement ne se passe pas bien : de nombreux retards sont constatés sur le déploiement. Après avoir mis en demeure Sequalum, le Conseil Départemental décide de résilier la délégation de service publique de Sequalum (dirigée par Numericable-SFR). Le 1er juillet 2015, le Conseil Départemental lance alors une régie THD Seine pour prendre le relais de Sequalum, mais il veut que quelqu'un d'autre s'en occupe, soit via une nouvelle DSP, soit via la revente du réseau.

Le 24 février dernier, le Conseil Départemental des Hauts-de-Seine ont voté la cession à l'opérateur Covage. Ce dernier crée une structure dédiée, Covage 92, pour recevoir les infrastructures de THD Seine. La structure reçoit le soutien de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) avec prise de participation. Covage 92 s'engage à compléter les "zones pavillonnaires" inachevées par Sequalum.

Pour les utilisateurs de la régie THD Seine, Covage 92 prendra le relais dès le 1er avril.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :