Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Orange : les 9 villes 100% fibre à fin 2016 ? Presque terminé

Carte de la France par la Fibre d'Orange

En 2015, Orange avait annoncé 9 villes 100% couverts fibre à la fin de l'année 2016 : Bayonne, Brest, Caen, Lille, Lyon, Metz, Montpellier, Nice et Paris. L'opérateur a-t-il réussi ? Nous avons vérifier avec les outils d'Orange.

En avril 2015, Orange avait fixé comme objectif de couvrir 9 villes en 100% fibre d'ici fin 2016 : Bayonne, Brest, Caen, la Métropole européenne de Lille (Villeneuve d'Ascq, Marcq-en-Barœul, Wasquehal, Lezennes, La Madeleine, Lambersart, Mons-en-Barœul), Lyon, Metz, Montpellier, Nice et Paris. Certaines communes sont des zones très denses où les opérateurs font leur déploiement en propre, d'autres sont des zones moins denses en AMII concernés par l'accord de partage avec SFR et en co-investissiment avec Free et Bouygues Telecom. Ces deux dernières années, les équipes de déploiement (équipe interne chez Orange et les sous-traitants) ont planifié leurs actions dans les différents quartiers des villes en concertation avec les communes et des métropoles.

Grâce à la carte de couverture fournie par l'opérateur, il est possible de regarder avec finesse le niveau de couverture de la fibre dans les communes concernées. Contrairement à ce qui est annoncé par la carte, Toulouse ne fait pas partie des villes concernées par l'engagement. Regardons donc les communes concernées :

Couverture Fibre Orange à BayonneCouverture Fibre Orange à Brest
Couverture Fibre Orange à CaenCouverture Fibre Orange à Lille et sa métropole
Couverture Fibre Orange à LyonCouverture Fibre Orange à Metz
Couverture Fibre Orange à MontpellierCouverture Fibre Orange à Nice
Couverture Fibre Orange à Paris

Couverture en Fibre Orange dans les villes concernées

Certaines communes semblent présenter des trous de couverture mais, en y regardant de plus près, dans certaines zones blanches de la carte, en particulier à Metz, Nice et Paris, les habitations apparaissent non couvertes par la fibre (zone non colorée) mais éligible à la fibre (habitation orange ou jaune). Sur sa carte, l'opérateur annonce si une habitation est éligible (orange) ou proche d'être éligible (jaune), la fibre est soit dans le quartier (bleu), soit dans la ville (violet) ou indisponible (gris ou absent). Pour savoir si Orange a tenu ses promesses ou non, regardons de plus près les éligibilités données par la carte et fixons la limite à la présence dans le quartier (avec le point de mutualisation installé).

Orange a donc tenu ses engagements dans 6 villes et agglomérations : Bayonne, Caen, la Métropole européenne de Lille, Lyon, Metz et Paris. Mais 3 communes ne sont pas éligibles à 100% : Brest, Montpellier et Nice. Ainsi, les quartiers du Cosquer à Brest, le quartier Malgarach, l'Observatoire à Nice et le quartier des Arceaux ne sont pas couverts par la fibre.

Absence de couverture Fibre Orange à BrestAbsence de couverture Fibre Orange à MontpellierAbsence de couverture Fibre Orange à Nice

Les absences de couverture en Fibre Orange à Brest, Montpellier et Nice

Orange doit couvrir ces zones mais aura du retard sur sa promesse. En effet, le déploiement ne s'est pas passé comme prévu pour les équipes d'Orange. Interrogé par nos soins, Jean-Benoit Besset, directeur de la  stratégie réseau chez Orange, nous a expliqué les difficultés rencontrés sur le terrain. Les équipes sont tombées sur 3 types de problématiques très différentes : les autorisations des Architectes des Bâtiments de France (ABF), l'utilisation des poteaux d'appui pour le passage de la fibre en aérien et le refus ou l'absence de propriétaires d'habitations ou d'immeubles.

Avec les ABF, les équipes d'Orange ont dû s'adapter aux réglementations et aux obligations concernant les dossiers : dans les quelques villes, Orange doit soumettre des autorisations auprès des Architectes pour installer des points de mutualisation (PM) ou pour installer les fourreaux dans des immeubles classés (comme à Bayonne, avec une cage d'escalier classée). Les autorisations peuvent prendre du temps à s'obtenir. A Metz, l'opérateur a rusé : plutôt qu'installer des PM dans une zone classée, Orange les a installé dans les parkings souterrains (Effia, Indigo, QPark, Ubis Park...) à proximité de ces zones. A Montpellier, Orange est en train de remplir des miliers de demandes d'autorisation aux ABF pour couvrir le quartier des Arceaux et assurer l'intégration des points de mutualisation avec le quartier. La couverture se fait également en cohérence avec le projet Grand Coeur de la ville de Montpellier.

Dans certaines communes, Orange avait mal estimé l'usage des poteaux téléphoniques du cuivre. Dans la majorité des cas, Orange a dû renforcer les poteaux téléphoniques afin qu'ils puissent soutenir les fibres optiques et les raccordements abonnés. Pour le renforcement des poteaux, Orange demande l'autorisation des communes ou des intercommunalités pour procéder aux travaux de renforcement, entraînant la fermeture ou la diminution du nombre de voies sur les routes concernées. Les accords entre Orange, SFR, Enedis ou une Entreprise Locale de Distribution (ELD) et le syndicat local de distribution d'électricité permettent d'utiliser les poteaux électriques pour assurer le déploiement, mais cela nécessite aussi des habilitations pour les équipes sur le terrain. A Nice, les équipes d'Orange ont dû s'adapter à différents chantiers, le tramway T2 et la réhabilitation du port, mais l'interdiction de travaux dans Nice (ndr : comme dans les autres villes) pendant l'Euro 2016 a provoqué du retard. Les équipes d'Orange ont commencé les études de couverture du quartier Malgarach et de l'Observatoire.

Enfin, les derniers problèmes pour le déploiement par Orange sont les réponses des copropriétés et/ou des propriétaires d'habitations. En effet, dans certaines des communes concernées, Orange s'est vu refuser l'installation de la fibre par les assemblées générales de copropriété ou le propriétaire d'immeuble. A Brest, Orange a prévu de passer par un terrain agricole pour déployer la fibre dans des quartiers adjacents mais le propriétaire a refusé le passage des équipes de déploiement, le temps que ses cultures soient récoltées. A Caen, l'opérateur s'est retrouvé avec des petits immeubles (4 ou 6 appartements) sans pouvoirs décisionnaires identifiés (un propriétaire ou un syndic).

Alors, Orange a-t-il réussi son pari de couvrir les 9 villes en fibre ? La réponse est presque. Pour Orange, ce pari a permis de tester et d'adapter les procédures de déploiement et de concertation avec les collectivités locales afin d'en accélérer le déploiement. L'opérateur a aussi permis à ses équipes d'apprendre à s'adapter aux contextes et aux obligations de l'urbanisme. Les équipes ont ainsi pu transmettre leurs solutions dans les villes concernées vers les déploiements des autres villes. De leur côté, les habitants des 9 communes doivent encore vérifier la disponibilité de la fibre et patienter jusqu'au déploiement de la fibre ou des autorisations.

Les foyers couverts par la Fibre d'Orange peuvent souscrire les offres Livebox Fibre, Open Fibre et Sosh mobile+Livebox. Dans certaines agglomérations et villes, notamment en zone AMII, les foyers peuvent être éligibles aux offres Fibre des autres opérateurs tel que Bouygues Telecom, Free et SFR.

Test d'éligibilité et Souscription Fibre - Service Selectra : 09 75 18 80 51 (lundi-vendredi 9h-21h ; samedi 10h-19h)
Me faire rappeler gratuitement.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :

En remplissant ce formulaire, j'accepte que les données renseignées soient collectées par Selectra, uniquement pour l'envoi de la newsletter. En savoir plus sur le traitement de mes données

×

Où vont mes données ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé, sous la supervision de notre responsable de traitement des données, dans le but de vous communiquer les newsletters de votre choix. Elles sont conservées jusqu’à trois ans après votre dernière interaction avec nos services et sont destinées au service marketing.

Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@selectra.info. Nous ne communiquons jamais vos coordonnées à un tiers, sauf autorisation expresse de votre part.